Paris Match Belgique

Céline Dion : Le récit poignant des derniers jours de René

Céline Dion : Le récit poignant des derniers jours de René

Céline Dion et son mari René. | © Belga Image

People et royauté

Durant plusieurs mois, la chanteuse nourrissait tous les jours son mari mourant.

 

Dans son dernier ouvrage, la biographe de Céline Dion, Elisabeth Reynaud, évoque la fin de vie du mari de la diva et père de ses enfants, René Angélil. Elle y explique, en détails, à quel point les derniers mois ont été compliqués pour l’artiste.

Voilà cinq ans que Céline Dion a dit au revoir à son époux et plus grand admirateur, René Angélil. Il s’en est allé à 73 ans, après une longue bataille contre un cancer de la gorge. Dans un entretien accordé à Gala, la biographe de Céline Dion, Elisabeth Reynaud, a révélé à quel point les derniers jours de René ont été compliqués à vivre pour chacun. Un récit touchant qu’elle raconte dans son dernier livre, Céline Dion – icône et femme de cœur.

Céline allait sur scène dans les paillettes et l’heure d’après, elle nourrissait René par sonde

À la fin de sa vie, René « était bouffi, n’avait plus de langue, il ne pouvait plus manger, était aveugle et sourd », détaille l’autrice. « C’est Céline qui le nourrissait par sonde. Céline allait sur scène dans les paillettes et l’heure d’après, elle nourrissait René par sonde, alors qu’il était mourant. Et ça a duré des mois. » Dans l’une des pires épreuves de sa vie, l’artiste est donc parvenue à prendre soin tant de son public que de son mari, et ce jusqu’au bout.

Lire aussi > Céline Dion adresse un joli message à René pour les 5 ans de sa mort

Dans son livre, Elisabeth Reynaud parle également de la grande place que tenait le poker dans la vie de René Angelil, au point qu’ils ont bien failli se séparer. « Il passait ses nuits entières à jouer au poker à Las Vegas. Il faut dire que Las Vegas est un endroit de rêve. Un jour, Céline a dit stop : « Je ne suis pas veuve, j’ai un mari, des enfants. Il faut que tu arrêtes de rentrer fatigué au petit matin » », raconte la biographe à Gala.

CIM Internet