Paris Match Belgique

Valérie Lemercier : La thérapie du rire

Valérie Lemercier au 68ème Festival de Cannes en mai 2015. | © BELGA/AFP PHOTO/VALERY HACHE/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

People et royauté

À l’occasion de la sortie de son cinquième film Marie-Francine, Valérie Lemercier se livre dans les colonnes du magazine Elle.

À 53 ans, l’humoriste Valérie Lemercier sort ce mercredi 31 mai son cinquième film Marie-Francine qui dresse le portrait d’une quinquagénaire contrainte à retourner vivre chez ses parents dans le 16ème arrondissement de Paris qui retrouve l’amour. Actuellement en pleine promotion pour son œuvre la plus récente, la réalisatrice se dévoile dans une touchante interview accordée à l’édition française du magazine Elle.

Poursuivre sa carrière de réalisatrice n’a pas toujours été une évidence pour Valérie Lemercier, huée par les critiques à la sortie de son dernier film 100% cachemire, la star a traversé une période bien sombre. « Quand on passe trois ans sur un film ; qu’on aime tant son métier, et qu’on lit « 100% raté », « 100% navet », c’est super violent ! J’ai vraiment eu envie d’arrêter. Je me suis dit : je ne sais pas faire de films. J’avais par ailleurs accepté un rôle dans une pièce de théâtre alors que j’avais envie de me reposer, de ne penser à rien, de lire. Ca a sûrement été salvateur », livre-t-elle.

« Je suis une grande femme un peu dépressive »

Valérie Lemercier admet volontiers ressembler à sa protagoniste Marie-Francine de plus d’une manière. D’ailleurs elle la décrit comme « une grande femme un peu dépressive » et reconnaît : « C’est moi. Je suis une grande femme un peu dépressive sauf que je me soigne, en faisant des choses qui me plaisent, mais, au fond, je comprends très bien que l’on puisse penser ça de moi. Je me souviens, à 20 ans, avoir fait des tonnes de tests psychologiques à l’hôpital Necker parce que ça n’allait pas, et les médecins avaient conclu : « Quand cette jeune femme fera ce qu’elle aime, ça ira ». C’est vrai. Si j’exprime, si je joue, si j’écris, je ne suis plus dépressive ! En revanche, l’oisiveté, les week-ends, les vacances, faire de la barque sur le lac du bois de Boulogne, ce n’est pas bon pour moi ».

Lire aussi > Plus on est de fous, plus on rit : on a testé le yoga du rire

Toujours discrète sur sa vie privée, Valérie Lemercier est soucieuse de ne pas laisser échapper le moindre détail sur sa vie amoureuse. Interrogée par la journaliste du magazine, l’actrice, qui serait actuellement en couple avec l’artiste Mathias Kiss, répond d’un ton léger à la question « Songez-vous au mariage » : « Oui…et en même temps je ne l’ai pas fait ! C’est comme se suicider, faut le faire et pas le dire. Mais sait-on jamais ? »

CIM Internet