Paris Match Belgique

Mary partage une photo avec Josephine pour la Journée des droits des femmes

princesse danemark josephine

La princesse Mary avec ses enfants. | © Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM.

People et royauté

La princesse Mary de Danemark a partagé sur Instagram, ce lundi, une photo avec sa plus jeune fille, la princesse Josephine, ainsi qu’une discussion les concernant en lien avec la Journée internationale des droits des femmes.

D’après un article Paris Match France de Dominique Bonnet

La princesse Josephine de Danemark se lovant contre sa maman, la princesse Mary. Ce 8 mars 2021, une tendre photo mère-fille a été postée sur le compte Instagram de la Cour danoise. Mais pas uniquement pour montrer ce moment de complicité entre l’épouse du prince héritier Frederik et leur plus jeune fille. Ce cliché s’accompagnait d’une longue légende dans laquelle la belle-fille de la reine Margrethe II livrait un message en cette Journée internationale des droits des femmes.

Lire aussi  > Mary et Marie de Danemark, véritables sosies sur leur photo d’anniversaire

Tout d’abord, Mary a souhaité témoigner d’une discussion qui s’est déroulée au petit-déjeuner entre elle et sa fille. Ayant vu que ce lundi était la Journée des droits des femmes, la jumelle du prince Vincent, âgée de 10 ans, a demandé à sa mère ce que cela signifiait. « J’ai réfléchi brièvement à ma réponse et j’ai dit que pour elle, c’est un jour où elle doit croire et avoir confiance qu’elle peut naître et faire tout ce dont elle rêve sans que personne ni rien ne l’arrête… parce qu’elle est une fille », explique la jeune femme de 49 ans. Précisant que Josephine n’a pas posé d’autres questions, elle suppose que sa réponse ne l’a peut-être pas surprise, soulignant: « C’est peut-être quelque chose qu’elle tient pour acquis. Mais ce n’est pas le cas de nombreuses autres filles dans le monde ».

Lire aussi > Le prince Nikolai de Danemark, 21 ans, éblouissant lors du défilé Dior

La princesse Mary, qui œuvre de longue date pour la santé et les droits des femmes dans le monde, a alors insisté sur le fait que cette Journée internationale des droits des femmes avait des significations différentes selon les pays. « Mais peu importe où vous vivez, c’est un jour important où nous ne parlons pas seulement du chemin parcouru, mais aussi d’où nous venons et où nous voulons aller », a-t-elle déclaré. Indiquant qu’elle participera à trois réunions, malheureusement toutes virtuelles -une table ronde sur la diversité et l’inclusion dans le leadership avec ONU Femmes et le Boston Consulting Group, une réunion de la Commission de haut niveau de l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population, dont elle est marraine depuis 2010) sur le droit des femmes à décider de disposer de leur propre corps, et la célébration virtuelle de la Journée par Kvinfo (Le Centre danois de recherche sur les femmes et le genre)-, elle a conclu : « Pour moi, l’égalité, ce n’est pas que tout le monde soit égal, mais -comme je l’ai dit à Josephine- que le genre n’ait pas de rôle à jouer lorsque des opportunités se présentent et que des décisions sont prises… ou lorsque l’on suit ses rêves ».

CIM Internet