Paris Match Belgique

Meghan Markle vise-t-elle la Maison-Blanche ?

meghan markle

Meghan Markle en 2014. | © IMAGO.

People et royauté

Selon la presse britannique, qui cite un homme politique du Parti travailliste, Meghan travaillerait secrètement son réseau pour atteindre un jour la présidence des États-Unis.

D’après un article Paris Match France de S.L.

Meghan Markle envisage-t-elle de se porter candidate à la présidence des Etats-Unis dans quelques années ? Après son interview explosive avec Oprah Winfrey diffusée le 7 mars 2021, cette rumeur de longue date s’intensifie. Samedi, le Daily Mail a assuré que l’épouse du prince Harry espérait que cet entretien télévisé lui permettrait de trouver des soutiens solides pour lui permettre de conquérir Washington –  elle a d’ailleurs reçu publiquement ceux de Joe Biden et de Hillary Clinton, qui ont salué son « courage » pour cette interview. Et pour enfoncer cette théorie, la publication cite un informateur solide sous couvert d’anonymat.

Lire aussi > Meghan Markle : Ce dessin de Charlie Hebdo la compare à George Floyd et fait scandale

« Un haut responsable du Parti travailliste – un vétéran de l’administration de Tony Blair à Downing Street et ayant des liens étroits avec Washington – a affirmé dimanche au Mail que Mme Markle, 39 ans, cultivait son réseau parmi les démocrates en vue de (…) viser la présidence américaine », a écrit le quotidien. La duchesse de Sussex prévoirait ainsi de se porter candidate en 2024 si l’actuel président, Joe Biden, décide de ne pas candidater pour renouveler son mandat. 

« Meghan est l’incarnation du rêve américain »

Les ambitions politiques de Meghan Markle ont souvent été évoquées dans la presse ces derniers mois. En septembre 2020, l’un(e) de ses proches avait confié au magazine Vanity Fair qu’elle « envisagerait sérieusement de se présenter à la présidence (américaine) » et que c’était la raison pour laquelle elle avait tenu à conserver sa nationalité américaine après son mariage avec le prince Harry.

Le biographe officiel de l’ex-actrice, Omid Scobie, avait lui aussi confirmé cette ambition. « Elle a les yeux rivés sur la présidence américaine. Meghan est l’incarnation du rêve américain. Un jour, nous verrons peut-être Meghan devenir présidente », avait-il vivement dit dans le documentaire Meghan for President ?, diffusé quelques mois auparavant sur True Royalty TV.

Toutefois, un autre biographe célèbre, Andrew Morton (qui a écrit sur Diana et qui a publié en 2018 le livre Meghan : une princesse hollywoodienne), avait affirmé que la duchesse de Sussex n’avait pas les épaules solides pour encaisser une telle fonction. « Je dirais catégoriquement qu’elle n’a aucune chance de se présenter à la présidence. Elle serait mangée vivante. Vous avez besoin d’avoir la peau dure pour vous présenter aux élections, surtout en Amérique, qui est une nation totalement polarisée. Regardez ce qui est arrivé à Hillary (Clinton), et elle a pourtant vécu et respiré la politique de haut niveau depuis l’université », avait-il entre autres dit à Vanity Fair.

CIM Internet