Paris Match Belgique

Meghan Markle : Ces nouvelles déclarations qui devraient faire trembler la famille royale

meghan markle

Meghan Markle, duchesse de Sussex, le prince Harry, duc de Sussex, Kate Middleton, duchesse de Cambridge, et Camilla, duchesse de Cornouailles, dans un carrosse en route pour la parade de Horse Guards lors de la Trooping of the Colour 2019. | © IMAGO.

People et royauté

La rédactrice en chef de O, The Oprah Magazine, a fait de nouvelles déclarations concernant l’interview polémique de Meghan et Harry.

 

Gale King, rédactrice en chef du magazine d’Oprah Winfrey, O, The Oprah Magazine, vient de dévoiler des informations sur le plateau de CBS This Morning, qui risquent de faire trembler la famille royale britannique. Ce mardi 16 mars, elle a affirmé que Meghan Markle avait des preuves de toutes les accusations formulées à l’égard des membres de la famille de la reine Elizabeth II.

Lire aussi > Meghan Markle : Un détective privé américain fait de fracassantes révélations qui vont la ravir

Le 7 mars dernier, Meghan Markle et le prince Harry apparaissaient auprès d’Oprah Winfrey pour une interview extrêmement médiatisée. Dans celle-ci, la duchesse de Sussex affirmait notamment avoir été victime de racisme alors que la famille royale aurait émis des réserves quant à la couleur de peau d’Archie. Elle a également raconté les pensées suicidaires qu’elle aurait exprimées, sans jamais recevoir d’aide ou de soutien. « Meghan a des documents pour prouver tout ce qu’elle a dit lors de l’interview à Oprah », a affirmé Gale King.

Gavankar a déclaré que les membres de la famille royale étaient parfaitement conscients de ce que vivait Meghan, et qu’il existait une trace écrite pour le prouver. « Bien que leurs « souvenirs puissent varier », ce n’est pas le cas des nôtres, car nous l’avons vécu avec eux », a déclaré Gavankar, citant la déclaration de Buckingham Palace. « Et il y a beaucoup d’emails et de textes pour appuyer cela ».

Lire aussi > Après Meghan et Harry, Britney Spears veut elle aussi déballer ses vérités à Oprah Winfrey

Gavankar a également déclaré qu’il y avait « beaucoup » de preuves pour réfuter l’allégation d’intimidation contre Meghan, faite par un ancien employé du palais de Kensington. « Eh bien, je la connais depuis 17 ans et j’ai vu la façon dont elle considère les gens autour d’elle et les personnes avec lesquelles elle travaille, et je peux dire qu’elle n’est pas une brute », a-t-elle déclaré. « Mais je peux aussi dire que je suis personnellement contente que les gens fassent leur enquête parce que je sais aussi pourquoi quelqu’un a dû partir. Et c’était pour une faute grave. Et la vérité va éclater : Il y a beaucoup d’emails et de textes à ce sujet. »

CIM Internet