Paris Match Belgique

Gwyneth Paltrow prône le « porno éthique » et se fait atomiser

Gwyneth Paltrow en 2019. | © VALERIE MACON / AFP

People et royauté

L’actrice américaine a encore frappé. 

Encore à côté de la plaque ? Désormais plus gourou lifestyle qu’actrice oscarisée, Gwyneth Paltrow prend un malin plaisir à distiller ses conseils sur sa plateforme controversée Goop. Oeufs en pierre de jade pour booster sa sexualité ou régime à base de bain à l’infrarouge pour se remettre du Covid, l’ex de Chris Martin allume les polémiques comme autant de bougies « senteur vagin ». Son dernier cheval de bataille ? Le « porno éthique ».

« Exploration puissante de la sexualité »

« La première fois que vous regardez un porno qui vous excite vraiment et en profondeur, c’est comme si vous aviez des rapports sexuels avec une autre personne. Vous ressentez une exaltation qui vous fait penser à ce que le sexe peut être », a-t-elle philosophé sur son site. « Si vous n’avez pas regardé ce qui se fait depuis un moment, vous pourriez être agréablement surpris », estime celle qui semble donc aller à rebours des luttes pour une industrie pornographique moins misogyne et plus féministe. « Certains conçoivent le porno comme une exploration puissante de la sexualité », souligne pour sa part la femme d’affaires de 48 ans. Des propos qui ont provoqué l’ire de bon nombre d’internautes.

Lire aussi > Gwyneth Paltrow et son régime post-Covid se font brillamment recadrer

« Le porno éthique ? Ça n’existe pas. Faites vos devoirs. Vous faites du mal à des filles vulnérables et des femmes esclavagisées par la promotion de l’exploitation sexuelle », s’est indignée Lynn’s Warriors, une association new-yorkaise qui lutte notamment contre le trafic d’êtres humains. « L’industrie pornographique, qui pèse des milliards, ne sera pas modifiée, ni son impact diminué, par quelques sociétés pornographiques éthiques », analyse pour sa part une professeure de droit à l’université de Durham dans des propos recueillis par le Daily Mail.

CIM Internet