Paris Match Belgique

Lil Nas X sort une paire de baskets sataniques contenant du sang humain et fait délirer la Toile

lil nas x satan shoes baskets sang humain

Lil Nas X et la "Satan Shoe".

People et royauté

On ne sait pas quoi penser des nouvelles sneakers diaboliques du rappeur, conçues avec le collectif d’art new-yorkais MSCHF.

 

Le nouveau roi de la provoc a encore frappé. Après avoir twerké contre les cuisses du diable dans son dernier clip « Montero (Call Me By Your Name) », Lil Nas X continue de flirter avec Satan.

Lire aussi > La riposte parfaite du rappeur Lil Nas X aux insultes homophobes sur son costume rose des Grammys

Le rappeur, connu mondialement pour son tube « Old Town Road », s’est associé avec le collectif new-yorkais MSCHF pour revisiter une paire de Air Max 97 noire. Dans la continuité de sa danse rapprochée avec le Mal, le chanteur a opté pour un design tout droit venu des Enfers.

Les « Satan Shoes » sont floquées d’un pentagramme en bronze, d’une croix inversée et même d’un verset de la Bible : « Jésus leur dit : ‘Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair’. » (Luc chapitre 10, verset 18)

Mais ce n’est pas tout, car ces baskets démoniaques sont aussi incrustées d’une vraie goutte de sang humain, mélangée avec de l’encre rouge. Pour aller toujours plus loin dans les symboles, seulement 666 paires seront disponibles au prix de 1018 dollars, soit les chiffres du verset mentionné.

Sur Twitter, il n’a pas fallu très longtemps pour qu’une vague d’indignation se déclenche illico, certains voyant dans cette campagne rien d’autre que l’apologie du diable. D’autres préfèrent quant à eux s’en amuser gentillement.


Nike, le fabricant originel de la paire d’Air Max, s’est très vite désolidarisé de ce concept, affirmant que la marque n’y est en rien associée.

Face à la polémique, Lil Nas X a diffusé une vidéo d’excuses qui n’en était pas une. On y voit le rappeur tout d’abord s’excuser avant que la séquence polémique de son clip ne revienne d’un coup d’un seul. Lil Nas X va même jusqu’à arracher les cornes du diable avant de les poser sur sa propre tête.

Lire aussi > Lil Nas X et son tube « Old Town Road », l’événement musical (country) de l’année ?

Un coup marketing savamment orchestré sous le prétexte d’un doigt d’honneur à l’Amérique puritaine, Lil Nas X affirmant régulièrement sa liberté d’être ce qu’il veut, qu’il s’agisse de sa religion ou de sa sexualité.

CIM Internet