Paris Match Belgique

« Duchesse délirante » : Meghan Markle aurait menti près de 17 fois lors de son interview polémique

meghan markle

Invité dans l'émission Tucker Carlson Today sur Fox News ce 5 avril, le journaliste britannique est revenu sur les nombreuses attaques de Meghan Markle à l'encontre de la famille royale. | © IMAGO.

People et royauté

L’interview accordée par Meghan et Harry à Oprah Winfrey n’a pas fini de créer la polémique. Le 9 mars dernier, l’ex-animateur de Good Morning Britain, Piers Morgan, dont les propos jugés insultants à l’égard de la duchesse de Sussex lui avait coûté son poste, s’est à nouveau exprimé à son propos.

 

Invité dans l’émission Tucker Carlson Today sur Fox News ce 5 avril, le journaliste britannique est revenu sur les nombreuses attaques de Meghan Markle à l’encontre de la famille royale, notamment ses accusations de racisme. « Beaucoup d’Américains croient ce que Meghan Markle a dit alors que ce n’est pas vrai – c’est ce qui m’a mis en colère, c’est ce qui m’a enragé », a commencé Piers Morgan. « Il y avait ce sentiment croissant que si vous ne croyiez pas Meghan Markle, vous étiez forcément le problème, vous étiez le raciste ». Il explique ensuite son éviction à la télé : « J’ai été invité à partir car j’ai refusé de croire une menteuse. »

Lire aussi > Meghan Markle et le prince Harry : leur premier projet avec Netflix enfin dévoilé

La star anglaise va encore plus loin et déclare qu’il y a « 17 allégations qui ont été vérifiées depuis, et elles sont soit complètement fausses, soit massivement exagérées, soit indémontrables », qualifiant par la même occasion Meghan de « duchesse délirante ». « Dire que je la crois reviendrait à dire que je crois Pinocchio », a-t-il résumé.

Gros mensonges

Si Piers Morgan n’a pas listé les 17 mensonges de la duchesse en question, il pointe du doigt certaines des plus grosses incohérences. Il cite notamment la cérémonie de mariage « secrète » qui aurait eu lieu trois jours avant la date officielle, mensonge que le couple royal a lui-même avoué. Piers Morgan aborde également l’allégation selon laquelle Archie n’aurait pas reçu le titre de prince parce qu’il était métis. Il s’agit simplement d’une tradition puisque seuls les enfants d’un héritier direct au trône bénéficient du titre de prince et de princesse, comme c’est le cas des enfants de William. Archie aurait pu bénéficier du titre de prince à la mort de son arrière-grand-mère et lorsque son grand-père deviendra roi.

Lire aussi > Le membre de la famille royale accusé de racisme par Meghan et Harry ne serait pas n’importe qui

L’ex-animateur est également revenu sur les accusations selon lesquelles le couple ne bénéficiait pas d’une sécurité suffisante octroyée par le famille royale. Il a ainsi précisé que de nombreux membres payaient leur sécurité à leurs frais, comme les princesses Beatrice et Eugénie. Il pointe finalement du doigt les accusations de racisme de Meghan envers la Couronne : « Nous ne connaissons pas le contexte, nous ne savons pas ce qui a été dit ». Il a tenu a rappelé par la même occasion les anciennes frasques d’Harry dans le domaine. « Il avait dû s’excuser il y a quelques années après avoir utilisé un terme agressif et discriminant pour qualifier un soldat pakistanais avec qui il était à l’armée », a-t-il déclaré à propos du prince, avant d’évoquer le fameux déguisement nazi porté à l’époque par Harry et qui avait fait la Une des tabloïds en Grande-Bretagne…

CIM Internet