Paris Match Belgique

L’astronaute Patrick Baudry dénigre Thomas Pesquet en direct et crée le malaise

thomas pesquet

Patrick Baudry en direct sur BFM TV. | © BFM TV.

People et royauté

Un discours sans filtre.

 

Alors que Thomas Pesquet vient d’embarquer à bord du SpaceX Crew-2, direction la station spatiale internationale, l’astronaute Patrick Baudry, premier Français a avoir participé à une mission spaciale à bord de la navette américaine Discovery en 1985, a réagi à ce voyage dans l’espace hautement médiatisé.

Lire aussi > Décollage réussi pour Thomas Pesquet et ses 3 coéquipiers à bord de SpaceX

Alors que BFM TV retransmettait le décollage de l’astronaute français en direct devant des journalistes enthousiastes, Patrick Baudry s’est montré plus sceptique. « Ce sont pratiquement les mêmes que l’on a faites avec Jean-Loup [Chrétien, ndlr.] au début des années 1980″, déclare-t-il. « Vous nous banalisez l’affaire », lui répond alors le journaliste Stephan Etcheverry. « Si on se place à la place de Thomas, c’est extraordinaire. Aller dans l’espace et pouvoir regarder sa planète de l’extérieur comme ça, c’est génial. Ce n’est pas de la conquête spatiale, c’est du business et de la technologie à la Elon Musk, » a maintenu le spationaute.

« Ça ne sert à rien, à part à faire de la communication et à faire rêver les gens, surtout les jeunes »

Patrick Baudry s’est ensuite expliqué sur ses propos polémiques. « J’ai tellement peu l’occasion de m’exprimer que pour moi c’est une fenêtre de tir », déclare-t-il. Ce qu’il reproche à Thomas Pesquet ? D’avoir « fait beaucoup de com' » mais « pas grand chose sur le plan scientifique ». « Thomas est tellement lisse que de temps en temps, on se demande s’il est Français, » a-t-il finalement conclu devant le regard hébété des journalistes de BFMTV.

Lire aussi > Thomas Pesquet enfile son nouveau scaphandre SpaceX

France Bleu l’a également interviewé pour l’interroger sur la nouvelle mission de Thomas Pesquet. À la question, « à quoi ça sert d’aller sur la Station spatiale internationale ? », il répond : « Ça ne sert à rien, à part à faire de la communication et à faire rêver les gens, surtout les jeunes. Ce qui est extrêmement positif, mais sur le plan scientifique et technique, eu égard aux sommes investies, ça ne sert pratiquement à rien. Ça fait longtemps qu’on aurait dû retourner sur la Lune pour s’y installer et faire de la vraie science. Et qu’on aurait dû aller poser le pied sur Mars. »

CIM Internet