Paris Match Belgique

« Imbu de lui-même » : Voici le signe qui prouve qu’Harry a suivi trop de thérapies selon un expert

Le Prince le 17 avril 2021. | © Yui Mok / POOL / AFP

People et royauté

Un spécialiste britannique a analysé la relation du duc de Sussex avec la santé mentale.

Trop de thérapies pour son propre bien ? On le sait, la santé mentale est le cheval de bataille du prince Harry et la thématique est coeur de The Me You Can’t See, son nouveau documentaire réalisé avec Oprah Winfrey pour Apple TV+.

« Égocentrique et rancunier »

“Prendre cette décision de recevoir de l’aide n’est pas un signe de faiblesse. Dans notre monde, plus que jamais, c’est une preuve de force », y confie le duc de Sussex, n’hésitant pas à mettre les mots sur ses propres maux. « Chacun d’entre nous, où qu’il soit, d’où qu’il vienne, essaiera toujours de trouver un moyen de masquer ses réels sentiments. Cela a été une partie énorme du début de ma vie », glissait-il déjà lors de son interview sur le sujet dans le podcast « Armchair Expert ».

Lire aussi > L’entourage de la reine gronde pour que Harry et Meghan perdent leurs titres au plus vite

Outre-Manche, la posture actuelle de l’époux de Meghan Markle a été décryptée dans les moindres détails. « Il commence à assimiler les caractéristiques de ceux qui suivent trop de thérapie  égocentrique, imbu de lui-même, mécontent et rancunier. Il dit qu’il parle de ses problèmes ‘pour aider les autres’. Cela sonne plutôt faux », a analysé le psychiatre Max dans les colonnes du Daily MailQuand Harry parle de « rompre le cycle de souffrance » hérité de son père Charles, le docteur britannique préfère parler d’« apprentissage ». « Les échecs, les luttes et les difficultés que nous rencontrons sont ce qui nous permet d’apprendre à nous tenir sur nos deux jambes et à devenir des adultes stables et sûrs », tranche-t-il. Le premier épisode de The Me You Can’t See sera disponible le 21 mai prochain.

CIM Internet