Paris Match Belgique

Sa santé, l’ « acharnement » médiatique… Les confidences d’Ophélie Winter

ophélie winter people

Ophélie Winter sur le plateau de Laurent Ruquier samedi soir. | © Capture d'écran / France 2.

People et royauté

Ophélie Winter a fait de nombreuses confidences à Laurent Ruquier sur le plateau d’ « On est en direct » sur France 2.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

Ophélie Winter est arrivée à un tournant de sa vie. À 47 ans, elle sort Résilience, une autobiographie qui paraîtra le 2 juin dans laquelle elle se livre comme jamais sur sa relation compliquée avec ses deux parents, ses histoires d’amour, la gloire, puis le coup d’arrêt de sa carrière, entre burn-out et problèmes de santé. Aujourd’hui elle l’assure, « ça va super bien », a-t-elle expliqué samedi à Laurent Ruquier dans « On est en direct » sur France 2. Ce livre confessions, elle l’a écrit pour « tourner une page sur une période de vie et montrer aux gens que l’on peut se sortir de plein de problèmes avec la résilience. Maintenant je me sens vraiment très très bien ». 

Lire aussi > « Seule » et sans domicile, Ophélie Winter se confie sur sa vie « vachement dure »

En 2019 et 2020, des médias l’affirmaient SDF et ruinée. « Il y a eu un acharnement sur moi ces deux dernières années avec des trucs irréels, des mensonges, j’ai eu des mecs qui me mettaient des boîtes de GPS sous ma voiture pour me suivre, j’ai failli mourir dans un accident de voiture en prenant une rue à sens unique parce que j’avais deux mecs derrière », a-t-elle affirmé, comparant sa situation à celle de Lady Diana, qui est décédée dans un accident de voiture à Paris en tentant de semer les paparazzi.

« J’ai passé un an dans le noir dans un centre antidouleurs »

Si elle reconnaît ne plus être riche aujourd’hui, l’ancienne animatrice et chanteuse star des années 90 – qui admet avoir pris de la drogue durant les années fastes « comme tous les gens qu'(elle) fréquentait » – se considère « riche de l’intérieur ». « Je ne suis pas SDF, tout va bien pour moi et je trouve ça horrible de dire des choses comme ça sur les gens, ils feraient mieux de braquer leurs caméras sur les vrais SDF parce qu’il y en a vraiment une tonne et qu’ils ont besoin d’aide. J’ai une maison », a-t-elle complété.

Elle a également confié souffrir de névralgie d’Arnold [qui se manifeste notamment par des douleurs aux cervicales et des maux de tête] et une double névralgie du trijumeau. « J’ai passé un an dans le noir dans un centre antidouleurs à faire le rat de laboratoire ». Son passage à « Danse avec les stars » en 2014 n’a pas arrangé sa condition puisqu’elle souffre toujours des séquelles d’une chute vécue pendant les répétitions de l’émission. « Je dois me faire opérer des cervicales. Je trouve que la production ne suit pas assez les artistes une fois qu’ils sont sortis du show. Depuis cette émission j’ai 3 hernies cervicales, je souffre le martyr », a précisé celle qui rigole d’être « nulle » en danse.

Lire aussi > En « testant » le ramadan, Ophélie Winter perd 6 kilos

Tournée vers l’avenir, Ophélie Winter se verrait bien refaire de la scène, mais de manière intimiste. Elle se laisse aussi le choix d’avoir des enfants. « J’ai congelé des oeufs dans tout le monde entier, on peut faire une équipe de foot avec tout ce que j’ai congelé », a-t-elle plaisanté auprès de Laurent Ruquier. « Même quand je serai morte, on pourra faire des petits Winter. »

CIM Internet