Paris Match Belgique

Harry et Meghan ont déposé les prénoms de leur fille Lilibet Diana avant sa naissance

prince harry meghan markle

Meghan a donné naissance à la petite Lilibet Diana le 4 juin à Los Angeles. Deux jours plus tard, les prénoms du bébé étaient révélés au monde entier, créant une petite polémique | © Belga Images.

People et royauté

Un porte-parole des Sussex a confirmé que le couple avait déposé les prénoms de sa fille Lilibet Diana. Une manoeuvre qui s’est faite avant la naissance du bébé.

D’après un article Paris Match France de S.L.

La petite Lilibet Diana n’était pas déjà née que ses prénoms étaient déjà protégés, d’un point de vue légal et commercial. Un représentant du prince Harry et de Meghan Markle a confirmé à la presse le 21 juin 2021 que le couple avait pris ses dispositions pour que personne ne puisse utiliser les prénoms de son bébé afin d’en tirer profit. Les noms de domaine LiliDiana.com et LilibetDiana.com ont ainsi été déposés avant la naissance de la petite soeur d’Archie (2 ans).

Lire aussi > Le prince Charles fête l’anniversaire de William et en profite pour tacler Harry

« Bien sûr, comme c’est souvent la coutume avec les personnalités publiques, un nombre important de domaines de tous les noms potentiels qui ont été considérés ont été achetés par leur équipe pour se protéger contre l’exploitation du nom une fois qu’il a ensuite été choisi et partagé publiquement », a déclaré un porte-parole au journal The Telegraph.

L’énième polémique

Meghan a donné naissance à la petite Lilibet Diana le 4 juin à Los Angeles. Deux jours plus tard, les prénoms du bébé étaient révélés au monde entier, créant une petite polémique. Ces derniers jours, la guerre médiatique avait en effet de nouveau fait rage entre les Sussex et Buckingham Palace. Les premiers avaient assuré avoir demandé au préalable l’autorisation de la reine pour utiliser son surnom d’enfance.

Lire aussi > La dispute à propos de Meghan qui a tout changé entre Harry et William

Mais le palais avait ensuite indiqué que le couple n’avait jamais vraiment demandé son avis à Elizabeth II, qui aurait été prise de court et n’aurait pas objecté par peur de contrarier son petit-fils. Le fait que les noms de domaine aient été enregistrés plusieurs jours avant la naissance du bébé tend à indiquer que les Sussex avaient déjà pris leur décision. On ignore toutefois quand, précisément, ils ont eu cette fameuse conversation avec la Queen.

CIM Internet