Paris Match Belgique

Lady Di : Les derniers mots de la Princesse révélés par le sergent pompier qui a tenté de la sauver

Diana en 1996. | © Gerry PENNY / AFP

People et royauté

Xavier Gourmelon, de service le jour tragique de son décès, s’est confié dans la presse britannique.

Le 1er juillet, Diana aurait eu 60 ans. L’Histoire en a voulu autrement, jetant un long voile noir sur la vie de la « Princesse des Coeurs » dans le tunnel du Pont de l’Alma, les paparazzis encore et toujours à ses trousses comme une meute jamais rassasiée. En marge de ce triste anniversaire, le sergent pompier Xavier Gourmelon a fait de nouvelles révélations dans le Daily Mail.

« J’ai essayé de l’apaiser »

Aux alentours de minuit, le 31 août 1997, la Mercedes lancée à toute vitesse par Henri Paul, chef de la sécurité du Ritz, percute un pilier du pont. Appelés en urgence, le Français et son équipe assistent aux derniers instants de lucidité des passagers. « Il était très agité, il essayait de se retourner, il marmonnait en anglais. Je ne comprenais pas ce qu’il disait, mais j’ai demandé à ce qu’une équipe intervienne immédiatement pour le secourir », a-t-il d’abord expliqué au sujet du garde du corps de l’icône, Trevor Rees-Jones.

Lire aussi > Britney Spears rend hommage à Lady Diana, « le coeur du peuple »

Quasiment inconsciente, Diana Spencer murmure ses derniers mots. « Elle a parlé en anglais et a dit : « Oh mon Dieu, que s’est-il passé ? », a-t-il confié dans le journal britannique. « J’ai compris ces mots, alors j’ai essayé de l’apaiser. Je lui ai tenu la main. Puis, d’autres ont pris le relais. Tout cela s’est passé en deux ou trois minutes », a-t-il ajouté dans des propos traduits par Madame Figaro.Mais il est déjà trop tard. La mère de William et Harry est ensuite transportée à la Pitié-Salpêtrière, célèbre hôpital du 13e arrondissement de la capitale, où elle s’éteindra deux heures plus tard.

CIM Internet