Paris Match Belgique

Sophie Marceau se confie sans filtre sur ses débuts dans La Boum : « Ça a été très violent au départ »

Sophie Marceau se confie sans filtre sur ses débuts dans La Boum

Sophie Marceau. | © Franck Castel / MAXPPP

People et royauté

Une soudaine notoriété pas toujours facile à vivre quand on a 13 ans.

 

C’est l’une des personnalités préférées des Français, et pourtant Sophie Marceau a toujours su se faire très discrète. Une discrétion qu’elle a dû apprendre par la manière forte. Alors qu’elle était encore une jeune adolescente, l’actrice a dû grandir sous les feux des projecteurs et avec le poids d’une notoriété parfois étouffante. Interviewée par le JDD, Sophie Marceau s’est confiée sur cette popularité toujours aussi considérable aujourd’hui.

Lire aussi > Sophie Marceau fait toujours battre nos coeurs

« Même si je ne fais rien pour, ça fait plaisir. J’imagine que je suis ancrée dans la mémoire collective d’une génération, qui est aussi la mienne. On vit les mêmes choses aux mêmes âges », commence alors l’actrice. « Le paradoxe, c’est que je rappelle leur jeunesse aux gens alors que moi je n’en ai pas eu, de jeunesse. » Révélée à seulement 13 ans dans le film La Boum, l’actrice n’a pas vraiment eu une adolescence comme tout le monde. « Ça a été très violent au départ, mais maintenant ça fait partie de ma vie. Ce qui ne vous tue pas vous renforce », explique Sophie Marceau avec philosophie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Marceau (@sophiemarceau)

Cette soudaine notoriété a en tout cas appris à l’actrice à se tenir à distance de la presse à scandale. Une discrétion d’autant plus nécessaire pour cette actrice qui doute encore et ne se sent « pas toujours légitime »« Si je commence à écouter tout ce qu’on dit sur moi, je ne sors plus. Lire une mauvaise critique me fait du mal. Pour ne pas être fragilisée, je préfère ne pas savoir, ne pas regarder les commentaires sur mes réseaux sociaux. » Une manière de faire l’autruche pour mieux protéger sa santé mentale.

CIM Internet