Paris Match Belgique

L’avocat et le manager de Britney Spears démissionnent

L'avocat et le manager de Britney Spears démissionnent

Britney Spears. | © Lionel Hahn / Abacapress

People et royauté

Le manager historique de la chanteuse, Larry Rudolph, a annoncé qu’il mettait fin à leur collaboration. Après quoi, l’avocat de la star, Sam Ingham, a également annoncé qu’il se retirait.

 

D’après un article Paris Match France de S.L

Des membres de l’équipe proche de Britney Spears quittent leurs fonctions, deux semaines après que la chanteuse s’est exprimée devant les tribunaux pour demander la fin de sa tutelle.

D’après TMZ, il y a d’abord le manager historique de la star, Larry Rudolph, qui s’occupait de gérer sa carrière depuis ses débuts. Celui-ci a envoyé dimanche dernier un e-mail à la tutrice de Britney Spears, Jodi Montgomery, pour lui annoncer qu’il démissionnait. « Cela fait plus de deux ans et demi depuis la dernière fois que Britney et moi avons communiqué, période lors de laquelle elle m’avait informé qu’elle souhaitait prendre une pause indéfinie dans sa carrière. Aujourd’hui, j’ai appris que Britney avait fait part de son intention de se retirer officiellement (de la chanson) », a-t-il écrit.

Lire aussi > « Grosse », « mauvaise mère »… Les humiliations répétées que Jamie Spears a fait subir à sa fille

Larry Rudolph a conclu son message en expliquant qu’il se tenait en-dehors de la tutelle de sa cliente et qu’il en ignorait donc les détails. « J’ai été initialement embauché à la demande de Britney pour l’aider à gérer et manager sa carrière. En tant que manager, je pense que c’est dans le meilleur intérêt de Britney que je démission de son équipe car mes services professionnels ne sont plus requis. »

Un avocat froissé

Après ce départ, l’avocat de la chanteuse, Sam Ingham, a lui aussi annoncé son départ. Toujours selon TMZ, celui qui représentait la vedette de la pop depuis plus de 13 ans devant les tribunaux aurait été « contrarié » de ce qu’a dit sa cliente devant la juge Brenda Penny le 24 juin dernier, à savoir qu’elle n’avait pas été informée de la possibilité de faire les démarches pour tenter de mettre un terme à sa tutelle. « Madame, je ne savais pas que je pouvais demander à mettre fin à la tutelle. Je m’excuse de mon ignorance, mais honnêtement, je ne savais pas », avait dit Britney Spears. Une déclaration qui aurait braqué l’avocat, qui affirme qu’il avait donné plusieurs options à la chanteuse (dont celle de mettre un terme à la tutelle), mais qu’elle aurait supposément souhaiter seulement évincer son père Jamie Spears, tout en restant sous la coupe de son autre tutrice, Jodi Montgomery.

La prochaine audience concernant la tutelle de Britney Spears est prévue pour le 14 juillet.

Lire aussi > Britney Spears : La juge décide de laisser son père au contrôle de sa tutelle

CIM Internet