Paris Match Belgique

Jean-Paul Belmondo, légende du cinéma français, est décédé

Jean-Paul Belmondo décès

L'enfant gâté du cinéma français. | © Belga

People et royauté

Un grand nom du cinéma français s’en est allé.

 

L’acteur français Jean-Paul Belmondo est mort à l’âge de 88 ans à son domicile. Les circonstances exactes de sa mort ne sont pas encore connues pour le moment. C’est son avocat, Me Michel Godest, qui a annoncé la nouvelle ce 6 septembre. « Il était très fatigué depuis quelque temps. Il s’est éteint tranquillement« , a-t-il précisé. Celui qu’on surnommait Bébel laisse derrière lui des rôles inoubliables. Il fut jeune premier dans À bout de souffle  (1960) ou encore pendu à un hélicoptère au-dessus de Venise dans L’homme de Rio (1964).

Lire aussi > L’hommage de Jean Dujardin au « chevalier » Jean-Paul Belmondo décoré à l’Elysée

Connu pour réaliser lui-même ses cascades, il a inspiré toute une nouvelle génération avec des répliques plus cultes les unes que les autres. Il cumule au total une carrière de 60 ans, il aura joué dans 85 films et 32 pièces de théâtre. Il a multiplié les succès comme le film Le cerveau qui a atteint 5,5 millions de spectateurs ou L’as des as qui a lui aussi égalé ce score. Aujourd’hui, c’est toute une industrie qui est en deuil et les hommages affluent de toute part, une légende du cinéma français nous a quitté.

Infatigable

Né d’un père sculpteur et d’une mère artiste-peintre, c’est dès l’âge de 17 ans qu’il annonce qu’il souhaite devenir acteur. Ses débuts ne furent néanmoins pas tout rose. Beaucoup tente de le décourager en affirmant qu’il n’a pas le physique pour le métier. Après deux années de candidature, il finira par sortir du Conservatoire en 1956. Quelques années plus tard, c’est sa rencontre avec Jean-Luc Godard, qui l’engage pour tourner dans À bout de souffle, qui lui permet de goûter à ses premiers succès. Par la suite il collaborera avec les plus grands, et multipliera les rôles. S’il tente d’alterner entre les rôles « sérieux » et « humoristiques », il acquiert très vite la réputation d’être le héros par excellence des comédies et des films d’aventures. L’ancien boxeur aime l’action et adore lorsque cela bouge.

Lire aussi > Il était une fois… Jean-Paul Belmondo

En 2001, il est victime d’un AVC qui le laissera partiellement paralysé. Après cet incident, il tournera tout de même encore dans deux autres films. Avec Francis Huster en 2009 et en 2011 avec Claude Lelouch. En 2016, il est récompensé par un Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière. L’année suivante, c’est le César d’honneur qui lui est décerné. Si lors de ses dernières apparitions, on a pu le voir plus affaibli avec quelques difficultés pour marcher, il arborait à chaque fois un grand sourire.

Belmondo avait aussi alimenté la rubrique people des magazines. Son divorce avec Natty, une ancienne coco-girl, mère de Stella (2003), la plus jeune de ses quatre enfants. Il avait ensuite défrayé la chronique avec sa nouvelle conquête, Barbara, une ex-mannequin belge. Tout deux s’étaient finalement séparés en 2012.

Début 2018, lors de son passage à Bruxelles, il s’était confié à Paris Match lors d’un dernier entretien exclusif. Jean-Paul Belmondo aimait le faire savoir : la Belgique comptait pour lui.

CIM Internet