Paris Match Belgique

« Consterné » : Albert de Monaco assure que Charlène « ne s’est pas exilée »

La famille princière en 2019. | © VALERY HACHE / AFP

People et royauté

Le prince monégasque a fait le point sur « l’affaire Charlène ». 

Il a remis les pendules à l’heure. Séparation voire divorce imminent… Albert II et son épouse font l’objet de toutes sortes de spéculations cet été à cause du séjour (interminable) de Charlène dans l’hémisphère sud. Cette fois, le Prince s’est en pris aux rumeurs de manière frontale du côté de People.

« J’ai pensé que ça allait disparaître »

« Elle n’est pas partie parce qu’elle était en colère contre moi ou contre quelqu’un d’autre. Elle est allée en Afrique du Sud pour réévaluer le travail de sa Fondation là-bas et prendre un peu de temps libre avec son frère et quelques amis », a-t-il insisté ce 8 septembre, « consterné » par les ragots qui ne cessent d’enfler. Si tant de distance sépare l’ancienne nageuse de 43 ans des siens, c’est uniquement dû à son infection de la sphère ORL et des « complications médicales » qui s’en sont suivies. « Elle ne s’est pas exilée. Il s’agissait tout simplement d’un problème médical qui devait être traité », a-t-il souligné dans des propos rapportés par Madame Figaro.

Lire aussi > Charlène de Monaco transportée à l’hôpital en urgence après un « malaise soudain »

Le seul regret d’Albert II ? Ne pas avoir tuer les rumeur dans l’oeuf plus tôt. « Je me concentrais sur la prise en charge des enfants. Et j’ai pensé que ça allait probablement disparaître », déplore-t-il. Le Gotha dans son ensemble le sait bien, il en faut plus pour les balayer les « on-dit’.

 

CIM Internet