Paris Match Belgique

« Grotesque » : La naissance de la fille de Beatrice met le prince Andrew dans l’embarras

Eugenie, Beatrice et Andrew (de g. à dr.) en 2016. | © JUSTIN TALLIS / AFP

People et royauté

L’accouchement de son aînée arrive à un moment plus que délicat.

Redevenu grand-père, va-t-il (enfin) cesser de faire l’autruche ? Accusé de viol par Virginia Roberts Giuffre dans le cadre de l’affaire Epstein, le prince Andrew semble se soustraire aux demandes répétées de la justice américaine. Mais le récent accouchement de son aînée Beatrice pourrait changer la donne.

« Cache-cache »

Alors que la Princesse de 33 ans vient de donner la vie à Londres, Andrew se terre toujours entre son vaste domaine de Windsor, la Royal Lodge, et Balmoral, en Écosse. Au grand dam de certains experts royaux, dont Robert Jobson, puisque ce comportement entache la réputation de la monarchie. « Son jeu de cache-cache avec les avocats de Mme Giuffre – la femme dont il « ne se rappelle pas » avoir fait la rencontre – n’a jamais semblé aussi grotesque », peste le journaliste dans le Mirror, soulignant que le bonheur de duc d’York « ne couvrira en rien les accusations sordides d’agressions sexuelles » à son encontre. À Windsor, des documents officiels ont récemment été transmis en vue d’une audience le 13 octobre prochain.

Le Prince ne pourra donc pas se cacher éternellement et la tentation de rencontrer sa petite-fille, née le 18 septembre, risque d’être trop grande. « Le prince Andrew n’a évidemment pas voulu quitter Balmoral alors que les avocats tentent toujours de signifier les documents du procès, mais sa fille passe avant tout et il voudra être là pour elle », a glissé une source dans le Sun. Une chose est certaine : les prochains mouvements du fils d’Elizabeth II seront scrutés à la loupe.

CIM Internet