Paris Match Belgique

Princesse Mako : De retour au Japon, son fiancé fait scandale à cause de ses cheveux

Kei et Mako en 2017. | © Shizuo Kambayashi / POOL / AFP

People et royauté

Le roturier Kei Komuro a rallié le pays en vue de leur mariage. 

Au Pays du Soleil-Levant, on ne badine pas avec la tradition. La princesse Mako, 29 ans, ne le sait que trop bien. Annoncées en septembre 2017, ses fiançailles avec le roturier Kei Komuro avaient été mises en suspens sous fond de scandale financier et d’opinion publique défavorable au possible. La nièce de l’empereur Naruhito a finalement pris une décision forte en septembre dernier : celle de choisir l’amour plutôt que le protocole impérial, et ce quitte à décliner une juteuse allocation. Ce n’était plus arrivé depuis la Seconde Guerre mondiale.

Chic et choc

Ce 27 septembre, celui que la fille du prince héritier Fumihito d’Akishino avait rencontré à l’université lorsqu’il étudiait le droit est revenu au Japon pour la première fois depuis trois ans. Un événement qui a fait grand bruit à plus d’un titre. Arrivé à l’aéroport Narita de Tokyo, Kei Komuro, vêtu d’un costume sombre et d’une chemise claire, s’est incliné de manière solennelle devant les médias venus en masse. Autre détail qui a sauté aux yeux des Japonais ? Ses cheveux devenus longs et attachés en une queue de cheval.

 « Une déclaration forte », note l’agence de presse AP. Comme le rapporte également Reuters, ce changement capillaire qui bouscule encore une fois la tradition a fait des remous sur les réseaux sociaux et dans les journaux locaux, la coupe de cheveux étant jugée indigne d’un futur époux de Princesse. Avant que le mariage n’ait lieu, Kei Komuro va devoir observer 14 jours d’auto-isolement. Le couple prévoit de vivre aux États-Unis. 

CIM Internet