Paris Match Belgique

Le superbe collier de perles de la reine Joséphine de Suède en vente à Hong Kong

Le bijou figure au catalogue de la vente «Magnificent Jewels» organisée à Hong Kong ce 12 octobre 2021 par la prestigieuse maison d’enchères Sotheby’s. | © Belga image

People et royauté

Un superbe collier ayant appartenu à la reine Joséphine de Suède sera vendu à Hong Kong, le 12 octobre prochain, par Sotheby’s.

 

Elle l’arbore sur plusieurs de ses portraits. La reine Joséphine de Suède et de Norvège -Joséphine de Leuchtenberg, née en 1807 à Milan- était apparemment fort attachée à son superbe collier de perles. Au nombre de 105, celles-ci s’alignent sur deux rangs et sont complétées de sept autres perles en forme de gouttes, détachables. Le fermoir est en diamant.

Le collier de Leuchtenberg de la reine Joséphine de Suède et de Norvège sera revendu aux enchères par Sotheby’s le 12 octobre 2021 à Hong Kong © Vernon Yuen/Shutterstock/SIPA 

Datant du début du XIXe siècle et attribué à Marie-Etienne Nitot, le fondateur de la maison Chaumet, ce bijou connu sous l’appellation «collier de Leuchtenberg», du nom de cette illustre propriétaire, s’apprête à changer de mains. Il figure en effet au catalogue de la vente «Magnificent Jewels» organisée à Hong Kong ce 12 octobre 2021 par la prestigieuse maison d’enchères Sotheby’s.

La reine Joséphine était la petite-fille de Joséphine de Beauharnais

La reine consort Joséphine, épouse du roi Oscar Ier de Suède et de Norvège, qui aurait reçu ce collier de sa mère Augusta-Amélie de Bavière, était la fille de celle-ci et du duc de Leuchtenberg. Or, ce dernier n’était autre qu’Eugène de Beauharnais, le fils de Joséphine de Beauharnais, première femme de l’empereur Napoléon Ier. «On peut penser que les perles venaient de l’Impératrice en cadeau ou en héritage», peut-on lire dans la présentation de ce lot historique sur le site de Sotheby’s. Il est ajouté que l’impératrice Joséphine avait une relation étroite avec sa belle-fille Augusta-Amélie et qu’on sait qu’elle lui a donné des bijoux, tout au long de son règne à la cour. On y apprend aussi que des membres de la famille royale de Suède s’en séparèrent en 1995 et qu’il est ensuite déjà repassé en vente chez Sotheby’s à Genève en 2014.

CIM Internet