Paris Match Belgique

Pierre Arditi en colère contre les politiques dans les shows télévisés

pierre arditi

Pierre Arditi. | © LE PARISIEN / FREDERIC DUGIT.

People et royauté

Pierre Arditi n’apprécie pas le mélange des genres actuel entre politique et divertissement. « On ne demande pas (aux politiques) d’aller dans les shows télévisés. On leur demande de résoudre les problèmes pour que les hommes et les femmes aillent moins mal ou mieux », estime l’acteur.

D’après un article Paris Match France de Emilie Cabot

Les hommes politiques doivent-ils participer aux émissions de divertissement ? Pour Pierre Arditi, c’est un non ferme et assumé. Invité de « On est en direct » sur France 2 samedi soir, programme auquel participait également Cyril Hanouna, l’acteur a poussé un coup de gueule sur l’époque, la classe politique et sa communication. « On ne leur demande pas d’aller dans les shows télévisés. On leur demande de résoudre les problèmes pour que les hommes et les femmes aillent moins mal ou mieux », a-t-il tranché. « Ça m’exaspère au dernier degré, j’en ai marre de ça! On aura les héros qu’on mérite. On finira par créer des générations qui finiront par prendre un spot publicitaire pour une tragédie de Racine ».

Il n’a pas non plus apprécié le fait que le chef de l’Etat Emmanuel Macron sollicite les Youtubeurs McFly et Carlito lors de la crise sanitaire, puis les convie l’Elysée s’ils remplissaient, en terme de nombre de vues sur Youtube, leur mission. « Ça me désole. Je pense qu’il n’a pas besoin de ça (…) Je suis peut-être un vieux con, je le revendique », a poursuivi l’acteur qui a reçu le soutien de Laurent Ruquier, du même avis.

« J’ai l’impression que chez moi les gens se lâchent un petit peu plus », estime Hanouna

À ses côtés, Cyril Hanouna a défendu plus tôt sa volonté de convier la classe politique dans ses émissions. Manuel Valls était d’ailleurs l’un des invités récents. « Dans mon public, il y en a plein qui ne savaient même pas qu’il était Premier ministre à l’époque. Ils m’ont dit ‘on l’a découvert et on adore ce mec là, est ce qu’il va se présenter ?’ », a confié l’animateur. « On découvre des gens, a-t-il argumenté. Jean-Michel Blanquer on l’a vu chez moi comme nulle part ailleurs. J’ai l’impression que chez moi les gens se lâchent un petit peu plus », poursuit-il. « Je ne prends la place de personne », a estimé le présentateur de « TPMP », pour qui faire une émission politique et puis une émission de divertissement est « compatible » , voir « complémentaire ». « Chez moi (les politiques) se disent ‘tiens on va essayer de desserrer un peu la cravate et d’y aller un peu plus’ ».

« On a les héros qu’on mérite »

Cyril Hanouna a aussi défendu l’idée de donner la parole à tout le monde dans ses émissions, y compris les complotistes et les extrêmes. Evoquant le controversé Jean Messiha, ex-cadre du Rassemblement national et invité régulier, Léa Salamé lui a fait remarquer que la star de C8 l’a « peut-être rendu sympa » mais « il n’a pas changé d’un iota sur ce qu’il pense ». « Jean Messiha aujourd’hui ce n’est plus un homme politique dans la tête des gens, a répondu Cyril Hanouna. C’est un showman. Est-ce que demain on va voter pour un showman ? Je ne suis pas sûr ». Pierre Arditi ne lui a pas laissé le temps de développer ses arguments. « C’est à la mode en ce moment, a-t-il coupé. Il y a beaucoup de showmans qui prennent la parole (…) On a les héros qu’on mérite. Il faut se bagarrer contre ça. Moi personnellement j’aurais plutôt tendance à me bagarrer contre ça. Laissez ça aux acteurs, c’est leur métier. Ils font ça beaucoup mieux ».

CIM Internet