Paris Match Belgique

Meghan et Harry vexés : Leur dernier rêve royal controversé s’envole définitivement

Meghan et Harry. | © Chris Jackson / POOL / AFP

People et royauté

Cette demande des Sussex était particulièrement mal passée au Royaume-Uni. 

Ils y auront cru jusqu’au bout. La rumeur courrait depuis deux semaines et c’est désormais (quasi) officiel : Meghan Markle et le prince Harry ne feront pas baptiser leur fille Lilibet Diana à Windsor comme ils l’espéraient. Le couple entendait s’octroyer une cérémonie en présence de la reine Elizabeth II, comme ce fut le cas pour Archie le 6 juillet 2019. Un mélodrame qui avait fait s’étrangler une partie de la presse britannique. « Beaucoup de gens sont choqués par le culot de cette proposition », pouvait-on lire dans le Daily Mail. 

Changement(s) de programme

Même son de cloche au sein de la famille royale. Le prince William aurait « dit non » tout en fermeté, arguant qu’un tel événement n’était « pas une bonne idée ». Aujourd’hui, de nouvelles sources confirment la donne. Meghan et Harry « n’amèneront pas Lilibet pour être baptisée dans l’Église d’Angleterre et opteront probablement pour une cérémonie épiscopale en Californie », rapporte notamment Madame Figaro. Lilibet ne sera donc pas membre de l’Église anglicane et ne rencontrera toujours pas son arrière-grand-mère. Hasard ou conséquence, les Sussex viennent de faire savoir qu’ils ne viendraient finalement pas en Angleterre pour assister au nouvel hommage rendu à Diana pour ses 60 ans le 19 octobre prochain. De là à penser que le couple est vexé, il n’y qu’un pas que d’aucuns franchiraient volontiers.

CIM Internet