Paris Match Belgique

Pamela Anderson s’attaque frontalement à une vieille tradition de la monarchie britannique

L'actrice en 2017. | © VALERY HACHE / AFP

People et royauté

L’actrice a adressé une lettre à Boris Johnson pour faire pencher la balance.

Trois choses symbolisent les soldats de la garde Sa Majesté à Buckingham Palace. Leur tunique rouge, leur regard sévère en toutes circonstance et leur toque imposante. Et cette dernière, Pamela Anderson entend la combattre de toutes ces forces. L’actrice de Alerte à Malibu, connue pour ses positions en faveur de la défense des animaux, a écrit un courrier à Boris Johnson pour attirer son attention sur le sujet.

891 toques en 70 ans

Le problème ? Ce couvre-chef qui fait partie intégrante de la monarchie depuis deux siècles est confectionné en poils d’ours bruns en partie chassés au Canada, son pays natal. La solution plébiscitée par la star : utiliser de la fausse fourrure. « PETA et ECOPEL (leader du marché de la fourrure synthétique, Ndlr) ont apporté la solution. Il serait déraisonnable de ne pas la prendre en compte et de continuer à permettre que des animaux innocents soient tués, alors qu’une alternative humaine existe », lit-on dans des propos traduits par Vanity Fair.

Une récente enquête avançait que le contribuable britannique avait déboursé pas moins d’un million de livres sterling pour la fabrication de quelque 891 toques au cours des 70 dernières années. « Monsieur Johnson, il n’y a rien de plus important pour les personnes en position de pouvoir que de protéger les personnes vulnérable », a supplié Pamela Anderson dans sa missive.

CIM Internet