Paris Match Belgique

Camille Lellouche révèle avoir été violée et agressée par son ex

Camille Lellouche

Un entretien choc. | © Belga Image

People et royauté

Invitée ce dimanche dans l’émission « 7 à 8 » de TF1, la chanteuse et humoriste s’est confiée sans tabou.

 

“J’ai vécu un enfer pendant deux ans. Toutes les formes de violences qu’une femme peut subir, je les ai subies”, explique d’emblée Camille Lellouche dans un entretien poignant. La jeune femme revient sans détour sur son premier amour et la relation nocive qu’elle a vécue, alors qu’elle n’avait que 19 ans.

Si au première abord son compagnon semble bien innocent, « il était comme ils sont tous: séducteur, charmeur, très intelligent », la situation a malheureusement très vite dérapé, au bout d’un mois seulement. Lors d’un séjour au Portugal, le ton monte lors d’une discussion au sujet de ses grand-parents, déportés durant la guerre. Il la gifle violemment. Camille Lellouche tente alors de mettre fin à leur relation, mais finit par céder face aux pleurs et supplications de son compagnon.

Violences physiques et psychologiques deviennent de plus en plus régulières, plusieurs fois par semaine. Mais Camille Lellouche est prise dans un cercle vicieux dont elle n’arrive pas à s’échapper. Elle révèle même l’une de ses pires humiliations, lorsqu’un jour elle s’est refusée à lui. « Le fait que je n’ai pas envie de faire l’amour avec lui par exemple. Quand t’as quelqu’un de très costaud, t’as pas le choix (…) Il m’insulte, il me met des droites dans tous les sens, des coups de coudes dans le dos… et je commence à me pisser dessus. Je lui dis. Il répond ‘je m’en fous’. Et il me roue de coups. J’avais un petit pyjama avec des oursons, j’étais jeune. Et j’ai dormi dans ma pisse, par terre, sur le sol, sur le plancher. L’humiliation la plus totale », confie-t-elle avec émotion. « Je lui appartenais, j’étais devenue une ombre », poursuit-elle. 

C’est finalement sa mère qu’il l’aidera à sortir de cette relation destructrice dans laquelle elle était piégée par peur. De fait, elle l’enverra suivre des études durant un an à l’étranger, une période suffisante pour que l’artiste puisse prendre du recul et trouver la force de mettre fin au cauchemar.

CIM Internet