Paris Match Belgique

Astrid : après une vertèbre fracturée, la princesse remonte la pente avec courage

Fille du roi Albert et de la reine Paola, sœur du roi Philippe, occupant le cinquième rang dans l’ordre de succession au trône, la princesse Astrid préside avec brio les missions économiques belges à l’étranger. | © Régine Mahaux

People et royauté

3 septembre dernier. Un communiqué tombe : « La princesse Astrid s’est fracturé une vertèbre suite à un effort physique. Ses activités inscrites à l’agenda sont reportées. » Pour la sœur du roi Philippe, c’est un coup dur. Déjà empêchée de mission en raison de la pandémie, elle attendait avec impatience de reprendre son rôle, elle qui fait briller la Belgique à l’étranger en compagnie de nombreux chefs d’entreprise. Depuis, cette femme attachante de 59 ans se bat pour retrouver ses activités.

 

Par Christian Marchand
Reportage photographique Régine Mahaux

 

Malgré le lockdown, la princesse Astrid, avant son problème de santé, avait continué à travailler activement à la préparation des missions économiques belges à l’étranger. « Celles-ci constituent un outil de promotion extrêmement utile, voire unique pour la Belgique, dont l’économie est l’une des plus ouvertes au monde et qui est constamment à la recherche de débouchés à l’étranger et de nouveaux investissements », explique-t-on au Palais. « Les entreprises belges ont ainsi l’opportunité d’entrer en contact direct avec les entreprises et les autorités publiques du pays visité, dans un cadre officiel et de manière soigneusement préparée. Avant le départ, un programme intense de contacts entre entreprises et entre entreprises et gouvernements est élaboré. Il n’est pas étonnant qu’à chaque fois, des centaines de sociétés belges s’inscrivent pour y participer. »

La princesse Astrid est mariée à Lorenz d’Autriche-Este, membre de la maison d’Autriche, depuis le 22 septembre 1984. Il est conseiller bancaire et expert en finances.
« Astrid préfère rester dans l’ombre, mais elle mérite la lumière : sa volonté est exemplaire » ©Régine Mahaux

En octobre dernier, Astrid devait repartir en mission économique sur la côte est des Etats-Unis. La Princesse connaît bien l’Amérique. Elle y a déjà réussi une mission, au Texas, en décembre 2016. Une vingtaine de contrats avaient été signés. La fracture d’une vertèbre l’a obligée à tout annuler. Mais de toute façon, avec la nouvelle vague du Covid, tous les voyages officiels ont été reportés : on l’a encore vu récemment lorsque le roi Philippe et la reine Mathilde ont dû renoncer à leur visite d’État en Italie. « En plus du climat anxiogène dû au virus, la convalescence d’Astrid a été difficile », explique une source. « Non seulement sur le plan physique, parce qu’elle a beaucoup souffert du dos, mais aussi sur le plan moral, car elle se faisait une joie de retrouver un job qu’elle adore. Aujourd’hui, même si elle doit faire très attention à ses mouvements, elle voit enfin le bout du tunnel. Elle devrait pouvoir reprendre ses activités en janvier. Franchement, son courage et sa volonté ont été extraordinaires. »

(…) La suite dans votre Paris Match Belgique de cette semaine !

CIM Internet