Paris Match Belgique

Anthony Delon, cette promesse faite à son père Alain pour ses derniers jours

alain delon Anthony delon

Alain et Anthony Delon en septembre 2021. | © ©Sebastien Muylaert/MAXPPP

People et royauté

Anthony Delon explique qu’il a promis à son père, Alain, d’être là dans les derniers instants de sa vie, de l’accompagner le jour où il décide de ne plus vivre.

D’après un article Paris Match France d’Emilie Cabot

C’est une promesse d’un fils à son père des plus douloureuses. Anthony Delon, qui publie Entre chien et loup, ouvrage consacré à sa famille, révèle qu’il a fait la promesse à son père Alain Delon, d’être là pour lui, de l’accompagner et l’aider le jour où il décide de ne plus vivre, le jour où il abandonne.

Le comédien a déjà vécu pareille épreuve il y a un peu plus d’un an, avec le décès de sa mère Nathalie, en janvier 2021. «C’est vrai que j’ai accompagné ma mère. C’est vrai qu’elle a décidé de mourir comme elle avait vécu, c’est-à-dire quand elle le déciderait, donc elle avait choisi l’euthanasie, raconte-t-il au micro de RTL, lors d’un entretien qui sera diffusé en intégralité lundi. Heureusement, on n’a pas eu recours à ce procédé. Je dis heureusement parce que tout était prêt. On avait la personne…», poursuit-il à propos de cette pratique qui n’est toujours pas autorisée en France, mais régulièrement au cœur du débat public.

Nathalie, sa mère est « partie en paix »

«C’est vrai qu’il aurait été difficile pour nous de lui tenir la main et de voir la vie la quitter comme ça. Alors, je ne dis pas que la dernière nuit a été facile, mais les dernières heures l’ont été parce qu’elle est partie en paix», poursuit le fils. «Mon père a effectivement été très touché par cela. Il y a eu Mireille (Darc Ndlr), ma mère. Ses deux Valkyries, je les appelle. Oui, c’est vrai, il m’a demandé ça», explique-t-il dans ce court extrait diffusé par la station.

Victime d’un AVC en 2019, Alain Delon, 86 ans, a repris des forces entre la Suisse et son sanctuaire de Douchy. Il n’apparaît en public que très rarement. Il a témoigné dans un documentaire en juillet dernier et il est venu dire au revoir à son complice Jean-Paul Belmondo
, à l’église de Saint-Germain-des-Prés en septembre dernier, saluant la foule. Très ému lors de l’annonce du décès de celui avec qui il avait débuté, il confiait sur le coup : «Ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble». En janvier dernier, pour le premier anniversaire du décès de Nathalie, son épouse et mère d’Anthony, il nous faisait parvenir cet émouvant message
: «Un an déjà… une pensée d’amour pour Nathalie et pour tous ceux qui l’ont connue et chérie».

CIM Internet