Paris Match Belgique

Audience dopée, ouverture d’une enquête, excuse publique : le point sur le gifle de Will Smith

Une image qui restera des années dans les mémoires... | © Photo by Robyn Beck / AFP

People et royauté

L’acteur Will Smith a présenté lundi ses excuses via Instagram à l’humoriste Chris Rock, qu’il avait giflé la veille sur la scène des Oscars. L’Académie des Oscars a annoncé lundi avoir ouvert une « enquête » sur l’incident survenu la veille lors de la soirée de gala.

 

« Mon comportement la nuit dernière aux Oscars était inacceptable et inexcusable. Les blagues à mes dépens font partie du boulot, mais une blague sur le problème de santé de Jada était trop pour moi et j’ai réagi de manière émotionnelle« , explique l’acteur de 53 ans, qui a reçu un Oscar pour son rôle dans « La Méthode Williams ».
« Je voudrais publiquement te demander pardon, Chris. Ce que j’ai fait était déplacé et j’ai eu tort », poursuit-il, adressant également ses excuses aux organisateurs et aux invités de la soirée des Oscars.

Ces excuses de Will Smith interviennent peu après que l’Académie des Oscars a annoncé l’ouverture d’une enquête interne sur cet incident, qu’elle « condamne » formellement. « La violence, sous quelque forme que ce soit, est toxique et destructrice », écrit encore Will Smith dans son message, assurant que ses « actions n’ont pas été représentatives de l’homme que je veux être ».

 

©Photo by ANGELA WEISS / AFP

Ouverture d’une enquête

L’Académie des Oscars a annoncé lundi avoir ouvert une « enquête » sur l’incident survenu la veille lors de la soirée de gala. « L’Académie condamne les actions de M. Smith lors du show de la nuit dernière », écrit l’organisation dans un communiqué transmis à l’AFP. « Nous avons officiellement entamé une enquête sur cet incident », précise l’Académie des arts et sciences du cinéma, qui va examiner les suites à donner à l’affaire au regard de ses « règlements et de la loi californienne ».

Une aubaine pour l’audience

Les Oscars avaient désespérément besoin de redresser une audience en chute libre: ils ont réussi leur pari dimanche soir, aidés malgré eux par la spectaculaire gifle assénée par Will Smith à l’humoriste Chris Rock, attirant plus de 15 millions d’Américains devant leur écran.

Les chiffres d’audience provisoires, dévoilés par la chaîne ABC qui diffusait la soirée de gala, enregistrent un net rebond par rapport aux 9,85 millions de spectateurs l’an dernier, un niveau historiquement bas. Avec 15,36 millions dimanche soir, il s’agit malgré tout de la seconde plus mauvaise performance des Oscars depuis qu’ils sont retransmis à la télévision.

Will Smith, sacré meilleur acteur pour La Méthode Williams, et à son corps défendant Chris Rock auront beaucoup contribué à doper la popularité du show.
« Est-ce que l’Académie (des Oscars) veut ce genre de publicité ? Non, pas du tout. Ils ne veulent pas d’une publicité qui dit qu’il y a de la violence aux Oscars », a déclaré Marc Malkin, du magazine spécialisé Variety. « Cela dit, est-ce que les gens parlent davantage des Oscars ? C’est certain. Simplement, je ne suis pas sûr que c’est de cette manière dont ils veulent qu’on parle d’eux », poursuit-il.

CIM Internet