Paris Match Belgique

Michel Berger « sous une pression incroyable » au moment de sa mort, un proche raconte

Michel Berger n'avait que 44 ans lorsqu'il a trouvé la mort sur le court de tennis de sa maison de Ramatuelle, des suites d'une crise cardiaque. | © BELGA/AFP

People et royauté

Emporté par une crise cardiaque, Michel Berger n’avait que 44 ans au moment de sa mort. Une disparition prématurée, mais pas tout à fait inexpliquée.

 

L’été prochain, les fans de Michel Berger commémoreront les 30 ans de sa mort. En attendant qu’arrive ce triste anniversaire, son ami journaliste Yves Bigot est revenu sur sa disparition dans l’émission «C à vous» du jeudi 28 avril (sur France 5). Venu promouvoir la nouvelle édition augmentée de sa biographie consacrée à l’artiste (aux éditions Seuil), le directeur de la chaîne TV5 Monde s’est souvenu à quel point le chanteur, musicien et compositeur était sous pression au moment de son décès.

Michel Berger n’avait que 44 ans lorsqu’il a trouvé la mort sur le court de tennis de sa maison de Ramatuelle, des suites d’une crise cardiaque. Nous sommes alors le 2 août 1992. L’animatrice Anne-Elisabeth Lemoine a précisé jeudi qu’il savait qu’il était atteint d’une pathologie cardiaque, mais qu’il n’avait jamais rien fait. Yves Bigot se souvient alors que son ami était un artiste «pressé» : «C’était un « workaholic » , il avait toujours trois ou quatre projets en même temps, plus deux ou trois d’avance. Du coup, l’idée de perdre du temps à se faire soigner, voire éventuellement d’être arrêté, ça ne rentrait pas du tout dans ses plans » .

Lire aussi > Johnny Depp : son dessin en pleine audience fait le buzz 

La pression était d’autant plus perceptible que Michel Berger était à un tournant de sa carrière : il préparait son album en duo avec France Gall, une tournée à deux était aussi prévue «à la rentrée», puis il y avait la version anglaise du spectacle «Starmania» – sur laquelle il travaillait depuis vingt ans – qui allait enfin être présentée au public à Broadway et dans le West End de Londres… Sur le plan personnel également, la situation était délicate, puisque Michel Berger vivait «une autre histoire d’amour parallèle qui venait compliquer les choses» . Yves Bigot évoque ici la relation que Michel Berger a entretenue avec Béatrice Grimm, jeune mannequin et chanteuse. Romance que n’ignorait pas France Gall.

A tout cela s’ajoute alors la maladie de Pauline, la fille de France Gall et Michel Berger atteinte d’une mucoviscidose, «dont il savait qu’elle mourrait bientôt» . Yves Bigot conclut alors : «Il était sous une pression absolument incroyable au moment où il a disparu » . Après avoir perdu son partenaire et père de ses enfants, France Gall et son fils Raphaël ont essuyé un autre drame cinq ans plus tard, avec la mort de Pauline, à 19 ans.

CIM Internet