Paris Match Belgique

Exclusif – Michel Sardou : «Ma femme a su dompter la bête»

une femme et une seule a su imposer depuis plus de 20 ans son règne sur le coeur de ce sentimental ombrageux. | © Photo by FRANCOIS GUILLOT / AFP

People et royauté

Michel Sardou, dans son interview complète à lire cette semaine dans votre Paris Match, adresse une tendre déclaration à sa femme Anne-Marie Périer.

D’après un article Paris Match France de Bruno Jeudy

Longtemps, on l’a cru macho, voire misogyne. Sans doute une confusion entre l’artiste et les personnages de ses chansons que cet interprète de génie a su incarner avec une conviction fascinante : «Bien sûr, il y a des chansons qui n’ont pas plu aux féministes, dit-il. J’étais caricaturé en mec de droite. Dans “Les villes de grande solitude”, sur la vie difficile dans les banlieues, je raconte l’histoire d’un taré qui dit: “J’ai envie de violer des femmes.” Du coup on a dit: Sardou viole les femmes ! En réalité, ceux qui me critiquaient n’écoutaient pas. Avec le temps, cela s’est calmé. Maintenant, on me voit presque comme un sage, parfois même comme un visionnaire.»

Visionnaire comme, par exemple dans la chanson “Être une femme” ou en termes directs, il envisage l’accession des femmes , “au pouvoir suprême” : «En écrivant cette chanson avec Pierre Delanoë, j’étais persuadé que les femmes accéderaient aux postes les plus importants se souvient Michel Sardou. À l’époque, je ne raisonnais pas en termes de parité mais de reconnaissance des talents. Aujourd’hui, je suis évidemment pour qu’elles soient traitées à égalité, mais qu’on les choisisse d’abord en fonction de leur talent, pas de la parité.»

Mais dans sa vie privée, une femme et une seule a su imposer depuis plus de 20 ans son règne sur le coeur de ce sentimental ombrageux, sa troisième épouse, Anne-Marie Périer : «Elle s’occupe de tout, parce qu’elle a une intelligence que j’aime. Elle est critique dans le bon sens du terme et elle amène les choses doucement. Elle a su dompter la bête.»

 

CIM Internet