Paris Match Belgique

Shia LaBeouf s’emporte (encore) sur la voie publique… pour une cigarette

La star s'était déjà signalée pour des troubles à l'ordre public par le passé. | © EPA/PAUL BUCK

People et royauté

L’acteur américain a été arrêté après avoir eu « un comportement agressif » envers un policier et s’être comporté de « manière erratique », a indiqué la police.

Nouveau dérapage pour Shia LaBeouf dont la réputation d’agitateur n’est plus à faire.

Tôt ce samedi 8 juillet, l’acteur américain révélé dans la saga « Transformers » a été arrêté dans l’État américain de Georgie après avoir eu « un comportement agressif » envers un policier et s’être comporté de « manière erratique », a indiqué la police. Selon le département de la police de Savannah-Chatham, l’acteur américain a été interpellé après avoir demandé une cigarette à un passant et un policier.

Lire aussi > Shia Labeouf : son projet artistique anti-Trump débarque en Angleterre

Quand M. LaBeouf n’a pas obtenu la cigarette demandée, il s’est emporté et a commencé à devenir vulgaire et à tenir un langage inapproprié devant la femme et l’enfant présents.

Trouble à l’ordre public

Lorsque le policier lui a demandé de quitter les lieux, Shia LaBeouf a refusé et est devenu agressif, poursuit le communiqué. Le policier a alors décidé de procéder à son arrestation, mais l’acteur s’est enfui à l’intérieur d’un hôtel où il a finalement été arrêté. L’acteur américain de 31 ans est poursuivi pour refus d’obtempérer, trouble à l’ordre public et ivresse sur la voie publique.

Lire aussi > Shia Labeouf arrêté après qu’un passant lui ait dit « Hitler n’a rien fait de mal » 

La star du cinquième opus de la franchise « Transformers », qui caracole en ce moment en tête du box-office, s’était déjà signalée pour des troubles à l’ordre public par le passé.

Shia LaBeouf avait ainsi été arrêté en janvier, suspecté d’avoir molesté un homme dans un musée du cinéma de New York où il avait installé un projet artistique anti-Trump baptisé « Il ne nous divisera pas » et où le public était invité à exprimer son refus du nouveau président américain.

En juin 2014 il avait également fait l’objet d’une arrestation pour avoir semé le désordre dans un théâtre de Broadway.

– Avec Belga

CIM Internet