Paris Match Belgique

Ludovic Chancel, le fils de Sheila, est décédé à 42 ans

Ludovic Chancel avait, semble-t-il, retrouvé le bonheur avec la mannequin espagnole Sylvie Ortega Munos | © TIB CLOVIS/MAXPPP,

People et royauté

Ludovic Chancel, le fils de la chanteuse Sheila, est décédé dans la nuit du 7 au 8 juillet Les causes ne sont pas officiellement connues. Entre l’homme âgé de 42 ans et la star des années « Salut les Copains », la relation n’a pas toujours été simple. Mais tout ne fut pas noir comme le rappellent certaines archives de Paris Match.

(D’après des articles de Parismatch.com et Clément Mathieu

En 2005, lorsque Ludovic Chancel, fils unique du couple très médiatique formé par la chanteuse Sheila et du chanteur Ringo, se dévoile dans son livre « Fils de », tout son mal-être y est exprimé. Il se confie sur ses relations très compliquées avec sa mère à qui il reprochait de ne pas s’être assez occupée de lui pendant son enfance et lorsque jeune adulte il connut des moments difficiles. Car Ludovic Chancel avait vécu des années noires qui furent marquées par les excès en tous genres : fête, alcool, drogue et problèmes d’argent.

Si l’homme avait connu de nombreuses conquêtes, il semblait apaisé depuis 2010 et sa rencontre avec Sylvie Ortega Munos. Cette mannequin espagnole lui avait rendu le sourire. Ces dernières années, on les voyait complices, amoureux, posant avec de grands sourires dans les soirées parisiennes et les galas de charité. Ensemble, ils avaient notamment organisé et participé à un défilé au profit de l’association Meghanora -qui lutte contre les tumeurs rénales des enfants- en février 2016.

Le mannequin a publié, samedi matin, un message poignant sur son compte Facebook : “Il est ma lumière, je suis son soleil. Aucun mot jamais ne pourra qualifier notre amour immense. Je suis sa vie, il est la mienne, pour toujours à l’infini toi et moi enlacés. Mon petit Minou, tu es parti voir si le Paradis existe. Tu étais le mien sur terre. Chaque seconde ensemble était un conte de fées. Tu es né un 7, ton chiffre fétiche, et tu es allé le 07/07/2017. Je suis inconsolable. Ma douleur est immense. Je t’ai embrassé jusqu’à ton dernier souffle. Je t’aime mon petit bébé d’amour, à l’infini, toujours et pour toujours.”

Il est ma lumière, je suis son soleil. Aucun mot jamais ne pourra qualifier notre amour immense. Je suis sa vie, il est…

Publié par Sylvie Ortega Munos sur vendredi 7 juillet 2017

La guerre avec sa mère

Celui qui se définissait sur sa page Facebook comme mannequin était surtout connu du grand public pour le conflit qui l’avait opposé à sa mère. Dans son livre « Fils de », publié en 2005, Ludovic Chancel s’était confié sur ses mauvaises relations avec sa mère. Il reprochait à Sheila de ne pas s’être assez occupée de lui, quand il était enfant d’abord, puis adulte alors qu’il connaissait des moments sombres. Dans son livre, Ludovic Chancel avait levé le voile sur ses années difficiles, où il s’était perdu dans la drogue – au point de devoir se prostituer.

La bataille, d’abord médiatique, avait fini au tribunal. En 2012, Ludovic Chancel avait été reconnu coupable de harcèlement, après de nombreuses appels et textos à sa mère, et -plus graves- de menaces de mort contre le second époux de Sheila. Il avait bénéficié d’un ajournement de peine par la justice, qui avait prise en compte le contexte «d’amour» d’un fils pour sa mère et «pas une agression». A l’occasion des 70 ans de Sheila, en 2015, il avait écrit sur Facebook qu’il lui souhaitait « la santé l’amour la paix et le meilleur pour l’avenir ». « Je terminerai juste par quelques mots … Je t’aime. »

Tout ne fut pas pour autant toujours tendu entre le fils et sa mère. Lors de la naissance de Ludovic, Sheila avait fait part de sa volonté de faire de lui un bagarreur. À la majorité de Ludovic, ils avaient posé ensemble pour Paris Match comme le rappellent les archives.

 

Mots-clés:
Sheila Ludovic Capelle
CIM Internet