Paris Match Belgique

Le message vrai et touchant d’Harry Roselmack après l’annonce de son divorce

Harry Roselmack

Harry Roselmack en septembre 2018. | © CHARLY TRIBALLEAU / AFP.

People et royauté

« L’amour naît, évolue, meurt parfois » a résumé le présentateur de Sept à Huit.

L’amour dure-t-il toujours ? Dans les contes de fée peut-être. Dans la vie réelle, les choses sont un peu plus complexes que ça. Ce qui ne signifie pas que de belles histoires ne peuvent pas avoir lieu, ni qu’on puisse finir copains. La preuve avec Harry Roselmack et son épouse, Chrislaine. Le couple était en réalité séparé depuis 2017, mais ce n’est que depuis le 2 juillet que leur séparation est devenue officielle.

« J’ai cette chance d’avoir rencontré l’amour »

Elle est la première à avoir pris la parole sur les réseaux sociaux. Elle écrit sur son compte Instagram : « J’ai cette chance d’avoir rencontré l’amour, de créer ma famille, de vivre de très belles choses. Mais dans la vie, la part de l’imprévu y trouve sa place ». Elle ajoute également : « Je le remercie pour tout ce qu’il a été, pour tout ce qu’il est. Je le remercie pour toutes ces années. Je le remercie pour nos enfants, nos joyaux. Je suis fière d’avoir été à ses côtés durant toutes ces années ».

De sont côté, Harry Roselmack a également publié des mots très juste sur son propre compte : « Comme beaucoup de choses en ce monde, l’amour naît, évolue, meurt parfois. C’est ainsi qu’une histoire d’amour peut évoluer au point où l’on considère qu’elle est terminée. La nôtre à Chrislaine et à moi a connu un tournant majeur en janvier 2017 lorsque notre séparation a eu lieu ». Il ajoute que Chrislaine et lui sont toujours unis « par un lien profond, d’affection et de respect. Pas seulement parce qu’elle a accouché de nos magnifiques enfants. Pour tout ce que nous avons traversé en 20 ans, pour ses nombreuses qualités, pour ses petites manies, celles auxquelles on s’attache quand on partage la vie de quelqu’un ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Harry Roselmack (@harryroselmack)

Mots-clés:
harry roselmack
CIM Internet