Paris Match Belgique

Florence Pugh en robe transparente, elle répond aux critiques sur sa poitrine

florence pugh

Florence Pugh au défilé Valentino haute couture à Rome, le 8 juillet 2022. | © ABACAPRESS.COM

People et royauté

Habillée d’une robe fuchsia transparente pour le défilé Valentino organisé à Rome vendredi dernier, Florence Pugh s’est retrouvée sous le feu des critiques.

D’après un article Paris Match France de M.C.

Le 8 juillet dernier, Florence Pugh a fait une arrivée remarquée au défilé Valentino donné à Rome et pour cause : l’actrice anglaise portrait une robe en tulle fuchsia transparente laissant voir sa poitrine. Quelques jours plus tard, la star est contrainte de répondre aux vives critiques qu’elle a essuyées depuis cette apparition.

« Je savais en portant cette incroyable robe Valentino qu’il n’y aurait aucun moyen qu’il n’y ait pas de commentaire dessus », a-t-elle d’abord commenté sur son compte Instagram, dimanche 10 juillet. « Beaucoup d’entre vous ont voulu me faire savoir de manière agressive à quel point vous étiez déçu par mes ‘petits seins’ ou à quel point je devrais être gênée d’avoir le ‘torse plat’. J’ai vécu longtemps dans mon corps. Je connais parfaitement la taille de ma poitrine et je n’en ai pas peur », a ajouté la compagne de Zach Braff, avant de poursuivre : « Ce qui est plus préoccupant, c’est…. Pourquoi avez-vous si peur des seins ? Petits ? Grands ? Le gauche ? Le droit ? Seulement un ? Peut-être aucun ? »


La star de 26 ans poursuit : « Je suis très reconnaissante d’avoir grandi dans un foyer avec des femmes très fortes, puissantes et avec des formes. Nous avons été élevées pour trouver le pouvoir dans les plis de notre corps (…). J’ai porté cette robe parce que je sais.» L’actrice des films Les Filles du docteur March et Black Widow termine son message en lançant :  « Grandissez. Respectez les gens. Respectez les corps. Respectez toutes les femmes. Respectez les humains. La vie sera beaucoup plus facile, je le promets. Et tout ça à cause de deux petits tétons mignons… »

CIM Internet