Paris Match Belgique

Aux États-Unis, des étudiants quittent leur remise de diplômes en plein discours d’un médecin anti-avortement

diplômes états-unis anti-avortement

Image d'illustration.

People et royauté

La scène fait le tour du monde et a même été visionnée plus de 10 millions de fois sur Twitter.

 

Une marée d’étudiants quittant leur remise de diplômes, un moment pourtant unique dans une vie, en signe de protestation alors que l’oratrice Kristin Collier s’apprête à prononcer son discours. Ce sont les images qui font le tour de la toile depuis quelques jours. En cause ? La célèbre Dr est ouvertement anti-IVG. La professeure adjointe à la faculté de médecine de l’université de Michigan avait auparavant qualifié l’avortement de « violence » et promis de se battre pour « ses soeurs prénatales ».

En mai, elle déclarait sur Twitter, à propos de l’annulation de l’arrêt Row v. Wade, « s’accrocher à une vision du féminisme où l’on se bat pour les droits de toutes les femmes et filles, en particulier celles qui sont les plus vulnérables ». Ajoutant : « Je ne peux pas ne pas déplorer la violence faite à mes sœurs prénatales dans l’acte d’avortement, fait au nom de l’autonomie. »

Une pétition avait été lancée

Une pétition avait été lancée afin de faire remplacer le Dr. Collier comme oratrice principale mais elle avait échoué. Ladite pétition, signée par plus de 400 étudiants, affirmait que cette décision sapait la promesse de l’université de maintenir les soins liés à l’avortement après la décision de la Cour suprême des États-Unis. Le jour de la décision de la Cour Suprême, le 24 juin dernier, l’Université du Michigan avait en effet déclaré qu’elle « resterait engagée à fournir des soins reproductifs sûrs et de haute qualité aux patients ». « Je soutiens fermement l’accès aux services d’avortement, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir en tant que présidente pour m’assurer que nous continuons à fournir ces soins d’une importance capitale », avait déclaré Mary Sue Coleman, présidente de l’UM, dans un communiqué.

Pourtant, la pétition n’est pas passée. Un porte-parole de Michigan Medicine a déclaré que Kristin Collier avait été choisie sur la base des nominations et du vote des membres de la U-M Medical School Gold Humanism Honor Society, composée d’étudiants et de professeurs en médecine. « La cérémonie des blouses blanches n’est pas une plateforme de discussion sur des sujets controversés. Elle sera toujours axée sur l’accueil des étudiants dans la profession de médecin ». 

CIM Internet