Paris Match Belgique

Adèle Exarchopoulos : Elle explique pourquoi elle ne tournera plus de scènes nue

Adèle Exarchopoulos

Adèle Exarchopoulos au festival de Cannes 2022. | © David Boyer/ABACAPRESS.COM

People et royauté

Adèle Exarchopoulos n’apparaîtra plus nue au cinéma. C’est ce qu’a déclaré la star à Vanity Fair dans une longue interview personnelle. L’actrice s’était pourtant faite connaître dans La Vie d’Adèle, film ponctué de nombreuses scènes de nus et de sexe. D’ailleurs, Léa Seydoux et elle s’étaient plaintes des conditions de tournage imposées par Abdellatif Kechiche. Les deux actrices avait notamment été encouragées à répéter certaines scènes jusque’à l’épuisement. 

Des premiers pas au cinéma dans un film polémique qui a forcément eu des retombées sur la vie professionnelle de l’actrice ensuite. Adèle Exarchopoulos raconte ainsi comment elle a reçu des propositions de films uniquement basés sur des drames et des histoires d’amour intenses. « Les réalisateurs ne s’en rendaient peut-être pas compte, l’un ne savait pas que son voisin me proposait la même chose, donc je n’accuse personne… », explique-t-elle. 

Une forme de lassitude 

Aujourd’hui, la star a définitivement réussi à percer dans des rôles très différents. On citera Éperdum, Rien à Foutre, Bac Nord ou plus récemment la série le Flambeau sortie sur Canal+. Pourtant, aujourd’hui, l’actrice avoue avoir un rapport différent à son corps. La naissance de son petit garçon en 2017 a notamment rebattu les cartes. Elle déclare : « Avoir un fils m’a apporté une autre forme de pudeur. C’est une question que j’ai mise du temps à me poser ». Elle explique également : « J’éprouvais aussi une forme de lassitude, je n’avais plus envie de voir mon corps au cinéma. C’est trop facile, pas original, pas excitant. Et puis dans les plus belles scènes de sexe au cinéma, on ne voit pas grand-chose ».

Aujourd’hui, la star hyper demandée se base sur des histoires qui la passionnent et dans lesquelles elle se reconnaît pour choisir ses scénarios. Elle apparaîtra d’ailleurs prochainement dans Les Cinq Diables. Le pitch ? « Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Elle a extrait en secret l’odeur de sa mère, Joanne, à qui elle voue un amour fou et exclusif, presque maladif ».

Mots-clés:
Adèle Exarchopoulos
CIM Internet