Paris Match Belgique

Les fils de Britney Spears ne veulent plus la voir, leur père Kevin Federline explique

Les fils de Britney Spears ne veulent plus la voir, leur père Kevin Federline explique

Britney Spears le 22 juillet 2019. | © VALERIE MACON / AFP

People et royauté

Depuis près de 10 ans, Kevin Federline élevait ses fils loin de l’attention médiatique. L’ex-mari de Britney Spears sort finalement du silence.

 

D’après un article Paris Match France de Marine Corviole

La vie de Britney Spears est décidément faite de rebondissements incessants. Libérée de sa tutelle depuis maintenant neuf mois, la chanteuse profite pleinement de sa nouvelle vie loin des restrictions qui lui ont été imposées durant 13 ans : un fastueux mariage avec Sam Asghari célébré en juin, plusieurs voyages, un déménagement dans une nouvelle villa à Los Angeles… Mais le bonheur aura été de courte durée. La pop star doit aujourd’hui faire face à une interview confidences de son ex-mari Kevin Federline.

En attendant la diffusion de cet entretien sur la chaîne ITV news dans quelques jours, le Daily Mail en a dévoilé plusieurs extraits samedi 6 août. Des passages dans lesquels Kevin Federline affirme que les deux enfants qu’il partage avec Britney Spears, Preston et Jayden (16 et 15 ans), ont décidé de prendre leurs distances avec leur mère. « Les garçons ont décidé de ne pas la voir pour le moment. Cela fait quelques mois qu’ils ne l’ont pas vue. Ils ont pris la décision de ne pas aller à son mariage », explique l’ancien danseur, qui a partagé la vie de la princesse de la pop entre 2004 et 2007.

Britney Spears (enceinte) et Kevin Federline à Hollywood en 2005.
Britney Spears (enceinte) et Kevin Federline à Hollywood en 2005. © Lionel Hahn/ABACAPRESS.COM

Selon l’Américain de 44 ans, la tutelle imposée à Britney Spears par son père Jamie l’a « sauvée ». Mais le déballage médiatique autour de cette tutelle aurait eu un impact sur Preston et Jayden. « Tout cela a été difficile à regarder, plus difficile à vivre, voir mes garçons traverser ça a été plus difficile qu’autre chose. Ça a été dur. C’est la chose la plus difficile que j’ai jamais eue à faire dans ma vie. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears)


S’il insiste sur le fait que Preston et Jayden aiment leur mère, Kevin Federline explique qu’il n’est pas évident pour eux de la voir poser dénudée sur les réseaux sociaux : « J’essaie de leur expliquer : « Écoutez, c’est peut-être juste une autre façon pour elle de s’exprimer. » Mais cela n’enlève rien à ce que cela leur fait. C’est dur. Je ne peux pas imaginer ce que ça fait d’être un adolescent qui doit aller au lycée », ajoute celui qui a refait sa vie avec une joueuse de volley, avec qui il a eu deux filles en 2011 et 2014.

« Un seul mot : blessant »

Peu après la diffusion de ces extraits, Britney Spears s’est saisie de son compte Instagram pour y répondre. La star de 40 ans a confié sa tristesse « d’entendre que son ex-mari a décidé de parler de sa relation avec ses enfants » : « Comme nous le savons tous, élever des adolescents n’est facile pour personne… Le fait que cela soit fondé sur mon Instagram m’inquiète, c’était bien avant Instagram. Je leur ai tout donné. Un seul mot : blessant. Je vais le dire, ma mère m’a dit : « Tu devrais les donner à leur père ». Je partage ceci car je le peux… Passez une bonne journée les amis !!! »

Britney Spears répond à l'interview donnée par son ex-mari Kevin Federline. Le 6 août 2022 sur Instagram.
Britney Spears répond à l’interview donnée par son ex-mari Kevin Federline. Le 6 août 2022 sur Instagram. © Instagram

Encore et toujours sur Instagram, Sam Asghari a lui aussi publié un long message pour défendre sa célèbre épouse. Selon lui, elle n’a jamais publié de photos nue, si ce n’est des images de ses fesses, « ce qui est plutôt courant ces temps-ci ». Le coach sportif et comédien de 28 ans ajoute alors : « Sa déclaration concernant les enfants qui se distancient n’est pas valide et il est irresponsable de faire cette déclaration publiquement. Les garçons sont très intelligents, ils auront bientôt 18 ans pour prendre leurs propres décisions et pourraient éventuellement réaliser que la partie « difficile » était d’avoir un père qui n’a pas beaucoup travaillé depuis plus de 15 ans en tant que modèle. »

Sam Asghari poursuit en laissant entendre que la prise de parole de Kevin Federline survient justement au moment où ses fils s’apprêtent à gagner leur indépendance. « Je ne le connais pas personnellement et n’ai rien contre lui à part qu’il ait choisi de vilipender ma femme. Sa personnalité est révélée par son approbation de la cruelle tutelle de 13 ans. »

CIM Internet