Paris Match Belgique

Photos du crash de Kobe Bryant : le procès intenté par sa veuve Vanessa s’est ouvert

mort kobe bryant

Des habitants de Los Angeles se réunissent devant le Staples Center de Los Angeles, stade des Lakers, pour rendre hommage à Kobe Bryant et sa fille Gianna, en janvier 2020. | © AFP.

People et royauté

Le procès intenté par Vanessa Bryant contre le comté de Los Angeles s’est ouvert mercredi. La veuve de Kobe Bryant accuse les autorités d’avoir pris des photos de l’hélicoptère après le crash qui a couté la vie à son mari, sa fille et sept autres personnes.

D’après un article Paris Match France de C.R.

Le procès était attendu par Vanessa Bryant. La veuve du célèbre basketteur Kobe Bryant a porté plainte contre le comté de Los Angeles après la mort de son époux, décédé dans un accident d’hélicoptère avec sa fille Gianna et sept autres personnes
. Vanessa Bryant accuse les autorités d’avoir pris des photos des lieux du crash malgré la réclamation faite au shérif Alex Villanueva de sécuriser le site le matin même. « Comme le bureau du shérif l’a plus tard admis, il n’y avait pas d’intérêt pour l’enquête à ce que ces agents prennent des photos sur le site du crash. Ils ont pris des photos à leurs propres fins », indiquait la plainte. Vanessa Bryan accuse également le comté d’avoir ensuite diffusé les images à des personnes extérieures à l’enquête.

« Le 26 janvier 2020 a été et sera toujours le pire jour de la vie de Vanessa Bryant », a déclaré l’avocat de la veuve à l’ouverture du procès. Luis Li a ajouté : « Les employés du comté ont exploité l’accident. Ils ont pris et partagé des photos de Kobe et Gianna comme souvenirs… Ils ont versé du sel sur une blessure incurable ». D’après lui, « les premiers intervenants ont marché autour de la carcasse de l’hélicoptère et ont pris des photos de corps brisés. Ils ont pris des gros plans de membres, de chair brûlée. Cela choque la conscience ». En plus d’agent du bureau du shérif, des pompiers auraient eux aussi pris des images du drame.

« Je ressens une tristesse et une colère extrêmes »

Quelques mois après la tragédie, le shérif Alex Villanueva avait déclaré lors d’une émission sur NBC qu’il avait découvert l’existence de ces photographies lorsque l’un de ses agents a été vu en train de montrer certaines d’entre elles à une autre personne dans un bar. La scène avait été dénoncée en ligne par un témoin. Selon la plainte, les conseillers de la famille Bryant avaient alors réclamé sans succès au bureau du shérif l’identité des agents qui avaient pris les photos. « Au lieu d’enquêter formellement afin de déterminer l’étendue de la diffusion de ces photos et d’en contenir la propagation, la direction du bureau du shérif aurait dit aux agents qu’ils ne feraient face à aucune procédure disciplinaire s’ils supprimaient simplement les photos », déplorait la plainte qui précisait que Vanessa Bryant avait également appris que des photos avaient circulé sur la Toile et craignait que ses filles ou elles puissent les découvrir.

Dans une déclaration officielle ajoutée au dossier et datée de décembre 2021, Vanessa Bryant a expliqué ressentir « une douleur et une détresse énormes » en raison de ces photos. « Cela me rend furieuse que les personnes en qui j’avais confiance pour protéger la dignité de mon mari et de ma fille aient abusé de leur position pour obtenir des souvenirs de leur mort, comme si posséder des photos de leurs restes les rendait en quelque sorte spéciaux. Je me sens malade à l’idée que les agents et les pompiers aient regardé les photos des corps de mon mari et de mon enfant sans aucune raison. Je ressens également une tristesse et une colère extrêmes en sachant que des photos des corps de mon mari et de ma fille ont fait rire lorsqu’elles ont été montrées dans un bar et un banquet de remise de prix. Étant donné le nombre de personnes qui avaient les photos, je suis convaincu que ce ne sont pas les seules fois où les photos ont été prises ».

Le 26 janvier 2022 a marqué le deuxième anniversaire du terrible accident de Calabasas, en Californie, qui a tué Kobe Bryant, sa fille Gianna (13 ans) et sept autres personnes. Père et fille se rendaient à la Mamba Sports Academy, une structure pour jeunes athlètes fondée en 2016 par l’époux de Vanessa Bryant. Sa mort a déclenché une vague d’émotions dans le monde. Fans, collègues, proches et amis ont multiplié les hommages à ce joueur au talent hors norme.

CIM Internet