Paris Match Belgique

Linda Evangelista, « difforme », fait sa première Une depuis sa chirurgie ratée

Le mannequin en 2009. | © GIUSEPPE CACACE / AFP

People et royauté

Le mannequin fait sa première couverture depuis des années.

Piqûre de rappel. « Linda Evangelista était, est, et sera toujours une référence », souligne British Vogue sur son compte Instagram. Le mannequin canadien, qui vivait reclus après une chirurgie ratée, a prêté ses traits légendaires au magazine pour son numéro de septembre.

« Pas guérie »

Le regard bleu acier, les lèvres pulpeuses… l’ancien top de 57 ans est de retour au premier plan et fait belle figure. Mais le chemin jusqu’à l’acceptation est encore long. « Suis-je guérie mentalement ? Absolument pas. Mon travail me manque tellement, mais honnêtement, qu’est-ce que je peux faire ? Ça ne va pas être facile. Vous n’allez pas me voir en maillot de bain, c’est sûr », confie celle qui s’estime « déformée » suite à une cryolipolyse qui a transformé son corps. Il y a quelques semaines, Linda Evangelista prenait la pose pour Fendi, son premier shooting depuis ses ennuis.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par British Vogue (@britishvogue)

CIM Internet