Paris Match Belgique

L’un des braqueurs de Kim Kardashian justifie son geste : « Elle jetait son argent par les fenêtres »

braquage de Kim Kardashian

Le braqueur est aujourd'hui en attente de son jugement. | © Belga

People et royauté

Selon le braqueur, Kim Kardashian devrait moins étaler sa richesse.

 

Plus de cinq ans après les faits, l’un des douze braqueurs à l’origine du casse dans l’hôtel parisien où séjournaient Kim Kardashian a décidé de revenir sur l’incident. La star avait été menacée avec une arme avant d’être ligotée et bâillonnée. Au total, près de 9 millions d’euros de bijoux lui avaient été dérobés, alors qu’elle s’était rendue dans la capitale française à l’occasion de la Fashion Week en 2016.

Lire aussi > Kim Kardashian : Agacée, sa fille North dit «stop» aux journalistes en plein défilé

Dans un entretien pour Vice News, Yunice Abbas, aujourd’hui inculpé et en attente de son jugement, explique que les autres braqueurs et lui avaient suivi Kim Kardashian sur les réseaux sociaux pour connaitre ses déplacements. Il a aussi révélé qu’ils avaient regardé son émission de télé-réalité pour connaitre ses habitudes afin d’être mieux préparé le jour du braquage et découvrir les bijoux qu’elle avait en sa possession. Le jour J venu, Yunice Abbas est resté en bas de l’immeuble et a fait le guet pendant que ses complices dévalisaient la chambre de la star.

Après être revenu sur les faits, le Français a révélé que même avec du recul il ne regrettait absolument pas son geste et son implication dans l’affaire. Il affirme que Kim Kardashian “jetait son argent par les fenêtres”, et que ce n’étaient pas quelques bijoux en moins qui risquaient de la déstabiliser. “Ils devraient être un peu moins voyants envers les gens qui ne peuvent pas se le permettre. Pour certaines personnes, c’est de la provocation », confie-t-il au sujet du clan Kardashian.

Lire aussi > Kanye West réagit à la séparation de Kim Kardashian et Pete Davidson (et dérape totalement)

Après l’incident, Kim Kardashian avait elle révélé qu’elle avait été terriblement traumatisée par le braquage. Elle a expliqué qu’elle avait craint d’être violée ou même tuée alors qu’elle se trouvait seule dans sa chambre. « Bien sûr. On ne sort pas indemne de ce genre de choses. On ne s’attendait pas à ça non plus, alors évidemment qu’elle est traumatisée », réagit de son côté le braqueur, qui a d’ailleurs sorti un livre sur l’incident.

 

CIM Internet