Paris Match Belgique

De Bref à la musique, le parcours de Kyan Khojandi étonne

Kyan Khojandi a une carrière fructueuse depuis plus de dix ans. | © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

People et royauté

En ce lundi 29 août, le célèbre humoriste Kyan Khojandi fête ses 40 ans. L’occasion pour Paris Match Belgique de revenir sur sa carrière fructueuse, et ses projets les plus marquants.

 

Kyan Khojandi peut être défini comme un humoriste, acteur, scénariste, producteur et réalisateur français. Autant de casquettes dont il s’est emparées au fil des années. Mais Kyan est surtout connu pour Bref. Initialement commandée par Canal+, la série s’est vue dotée de 40 épisodes. Mais vu son succès énorme, 40 épisodes ont été tournés dans la foulée de la première partie, pour enfin proposer 2 épisodes finaux diffusés dans le Grand Journal le 

Avec Bref, Kyan Khojandi a marqué la comédie française de son empreinte, et a rencontré un succès tel qu’encore aujourd’hui, l’humoriste est reconnu dans la rue pour ce projet en particulier. Mais au-delà d’être « le gars de Bref », Kyan s’est plongé dans pleins d’autres projets depuis la fin de la série en 2012. Si bien qu’il en est venu à sortir en 2021 un single, puis un album complet !

Des projets étonnants

Depuis le fin de Bref, Kyan a enchaîné les projets similaires. Il affectionne tout particulièrement les formats courts en humour, et se plie aux standards des réseaux sociaux. En 2015, il revient sur Canal+ avec une nouvelle série, Bloqués, co-écrite avec Bruno Muschio. Elle met en scène le rappeur Orelsan et Gringe (Casseurs Flowters). Comme Bref, la série est diffusée entre la télévision et Internet. Un an plus tard, il propose Serge Le Mytho, série dérivée de Bloqués.

Ses fans le suivent sans relâche. Si bien que la référence à Bref dans un épisode de Serge Le Mytho ne passe pas inaperçu, et relance les envies des fans de découvrir un jour un film ou un nouvel épisode de Bref. D’ailleurs, l’acteur entretient les rumeurs. « En fait, on a toujours eu cette volonté avec Bref de raconter des histoires et d’être sincères et généreux. Donc il nous a fallu du temps. Peut-être, peut-être un jour… Je ne ferme pas la porte en tout cas. Ce serait une belle occasion de reprendre » , a pu expliquer l’acteur en 2019 dans une interview.

Plus récemment, Kyan s’est lancé dans des projets plus différents. En 2020, il propose sur sa chaine Youtube une émission intitulée Un Bon Moment. Elle fait office de plateau d’interview, où Kyan reçoit des personnalités liées au domaine de l’humour et du spectacle. Il s’est aussi lancé dans un projet unique, et très étonnant : la musique. En 2021, il sort un premier single, Haagen-Dasz qui annonce son premier album, L’horizon des événements. L’inspiration lui est venue pendant la crise covid. Dans ces projets musicaux, il propose des titres entre slam et rap, avec des textes qu’il a lui-même écrit avec Clément Libes.

Si Kyan Khojandi aime innover, il le fait en tout humilité, et parle de « premier dernier album ». Il n’a pas pour prétention de se lancer dans une carrière musicale, il voulait juste partager quelque chose, pour « tourner une page ». « Pour être un musicien, un chanteur, un rappeur, dans tous les arts, il faut performer minimum dix ans pour être bon. Je ne voulais pas faire un truc que je ne savais pas faire. Par contre je pense que je sais interpréter » , a précisé l’humoriste à 20 Minutes. Avant d’ajouter : « Quand j’écrivais, après, j’étais K.-O. pendant trois ou quatre heures tellement je sortais un truc émotionnel. J’ai assouvi des colères, des angoisses, des peurs. Comme si je retirais des clous de ma peau.« 

En parallèle de tous ces projets numériques, l’humoriste fait du théâtre. Il écrit depuis 2011 et a pu être vu sur scène depuis plus de dix ans dans près de cinq spectacles différents. Ces derniers rencontrent souvent un certain succès. Après tant d’années, la plume de Kyan plaît toujours autant au public français.

Le secret d’un succès

Entre Bref, Bloqués et Serge le Mytho, l’humoriste de 40 ans a toujours réussit à cerner les formules qui fonctionnent. A l’ère de l’émergence des réseaux sociaux, dans la décennie 2010-2020, Kyan saisit le format qui se lie parfaitement avec les Youtube et autre Facebook. Courtes, dynamiques, diffusées en épisodes uniques en télé et sur internet, les séries qu’il réalise ont tout pour fonctionner. Mais le plus impressionnant, c’est que ce format tout particulier est devenu une référence en lui-même. Kyan a à l’époque créé un univers qui fonctionnait, et qui fait encore aujourd’hui rêver les jeunes vidéastes qui espèrent trouver une recette similaire pour bousculer l’espace médiatique.

CIM Internet