Paris Match Belgique

La princesse Astrid et le prince Lorenz ne tarissent pas d’éloges à l’égard de leur futur gendre

maria laura william isvy

William Isvy et la princesse Maria Laura. | © BELGIAN ROYAL PALACE.

People et royauté

La princesse Astrid et son époux le prince Lorenz ont expliqué vendredi attendre le mariage de leur fille Maria Laura avec impatience. Celle-ci convolera en effet en justes noces le 10 septembre prochain à Bruxelles avec son compagnon William Isvy. La princesse Astrid a, en outre, dit comprendre les raisons du choix de sa fille.

« William présente de nombreuses similitudes avec le père de Maria Laura, Lorenz. Et ma fille a toujours admiré son père », a ainsi déclaré la princesse Astrid, vendredi, lors d’une conférence de presse dans la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule, en plein cœur de Bruxelles, où aura lieu le mariage.

La princesse Astrid et le prince Lorenz ont confié attendre le mariage avec impatience. Leur fille, ont-ils dit, a insisté pour se marier à Bruxelles, alors qu’elle et son compagnon vivent et travaillent à Londres. Famille et amis sont également étroitement impliqués dans l’organisation des festivités, ce qui est très important aux yeux des parents de la future mariée. « Les préparatifs font partie de la fête », souligne la princesse.

Une cérémonie intime

Le couple princier ne tarit pas d’éloges pour William, leur futur beau-fils. Ils le trouvent courageux, travailleur, sportif, résolu et doté d’un bon sens de l’humour. « Il est comme un fils pour nous », ajoute la princesse. « Presque », a plaisanté le prince Lorenz.

Lorenz et son épouse ont rencontré leur futur gendre pour la première fois il y a un an à Bâle, en Suisse. « Je me suis immédiatement bien entendu avec lui », poursuit l’archiduc Lorenz. La princesse Astrid voit quant à elle de nombreuses similitudes entre William et son mari et comprend donc bien le choix de sa fille.

À l’instar de ses parents qui s’y sont mariés le 22 septembre 1984, le mariage civil sera célébré à l’hôtel de ville de Bruxelles. La cérémonie revêtira toutefois un caractère intime. Le mariage religieux sera célébré, quant à lui, par l’archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr Jozef de Kesel devant 500 invités.

Avec Belga

CIM Internet