Paris Match Belgique

Adieu « Lilibet » : La reine Elizabeth II est morte à 96 ans

elizabeth II décès mort

"Je déclare devant vous tous que je consacrerai toute ma vie, qu'elle soit longue ou courte, à votre service et au service de de la grande famille impériale à laquelle nous appartenons," avait proclamé la reine lors d'un discours en 1947 depuis la ville sud-africaine du Cap. | © Ben STANSALL / AFP.

People et royauté

Buckingham Palace a communiqué la triste nouvelle en début de soirée ce jeudi 8 septembre : la reine Elizabeth II, monarque aux 70 ans d’un règne record, est décédée à l’âge de 96 ans, « paisiblement » au château de Balmoral cet après-midi. Surnommée « Lilibet », elle était devenue au fil des années la coqueluche de ses sujets, traversant d’immenses bouleversements sociaux et politiques avec un flegme propre au pays qu’elle servait.

 

God Save the Queen. L’hymne national britannique retentit dans toutes les têtes en ce 8 septembre 2022 après l’annonce du décès d’Elizabeth II, de son nom de naissance Elizabeth Alexandra Mary Windsor, survenue ce soir. Depuis jeudi matin, les nouvelles sur son état de santé arrivaient au compte-gouttes et la planète avait les yeux rivés sur le Royaume-Uni. Depuis Buckingham Palace, un communiqué a finalement arrêté le suspense avec la triste information.

« La reine est morte paisiblement à Balmoral cet après-midi. Le Roi et la Reine consort resteront à Balmoral ce soir et retourneront à Londres demain », a indiqué le palais, une annonce accueillie par une énorme émotion au Royaume-Uni où Elizabeth II était très populaire.

Le nouveau roi, son fils devenu Charles III, a rendu un émouvant hommage à sa mère : « Le décès de ma mère bien-aimée, Sa Majesté la Reine, est un moment de la plus grande tristesse pour moi et tous les membres de ma famille. Nous pleurons profondément le décès d’une Souveraine chérie et d’une Mère bien-aimée. Je sais que sa perte sera profondément ressentie dans tout le pays, les Royaumes et le Commonwealth, et par d’innombrables personnes à travers le monde. Pendant cette période de deuil et de changement, ma famille et moi serons réconfortés et soutenus par notre connaissance du respect et de la profonde affection dans laquelle la reine était si largement tenue ».

Lire aussi > « London Bridge is down » : Le plan très secret en cas de décès de la reine Elizabeth II

Toute la famille royale britannique était venue ou en route au chevet de la monarque au château de Balmoral, où « Lilibet » se trouvait depuis plusieurs semaines, de ses enfants les Prince Charles, Andrew, Edward et la princesse Anne, ses petits-enfants dont les princes William et Harry. Un jour noir pour le Royaume-Uni et les royaumes du Commonwealth, dont les habitants ont appris à aimer cette reine devenue icône et mère de la nation.

Invincible face aux crises

Son règne, considéré comme le plus long de tous les monarques que la Grande-Bretagne ait connu en un millénaire, a éclipsé les 63 ans et 216 jours de bons et loyaux services de son arrière-arrière-grand-mère, la Reine Victoria. Son règne a connu d’immenses bouleversements sociaux et politiques, de son couronnement à seulement 25 ans en 1953 à la mort de son mari le prince Philip le 9 avril 2021.

« Je déclare devant vous tous que je consacrerai toute ma vie, qu’elle soit longue ou courte, à votre service et au service de de la grande famille impériale à laquelle nous appartenons », avait proclamé la reine lors d’un discours en 1947 depuis la ville sud-africaine du Cap.

elizabeth II décès mort
La reine lors de son couronnement, sur le balcon de Buckingham Palace, le 2 juin 1953. © UPPA / Photoshot / Avalon.

Sa vie a été semée d’embûches, de l’assassinat de son cher cousin Louis Mountbatten par l’IRA en 1979  – la blessure mettra plusieurs années à guérir – à 1992, fameuse « annus horribilis » qui a vu les mariages de ses enfants voler en éclats et l’incendie du Château de Windsor.

elizabeth II
La reine et son mari le prince Philip, en 2014. © Avalon.

Critiquée en 1997 car ne répondant pas immédiatement à l’effusion de larmes provoquée par la mort de la princesse Diana, la reine avait malgré les crises maintenu un lien très fort avec son peuple.

Lire aussi > « Rien ne trouble jamais » Elizabeth II : Confidences de celui qui la photographie depuis 45 ans

Juin dernier marquait son jubilé de platine, soit ses 70 années de règne. Une trajectoire hors-norme qui suscite encore et toujours respect et admiration partout dans le monde et qui faisait la grandeur d’une personnalité historique.

Avec le décès de « Lilibet » devrait désormais s’enclencher l’opération « London Bridge » et notamment une période de 12 jours de deuil.

CIM Internet