Paris Match Belgique

Harry, trop tard pour les adieux

Harry est arrivé à Balmoral près d'une heure et demie après l'annonce du décès de sa grand-mère la reine | © Photo by Steve Parsons / POOL / AFP

People et royauté

Le prince Harry est arrivé à Balmoral une heure et demie après l’annonce de la mort de sa grand-mère la reine Elizabeth II. Sa famille ne semble pas l’avoir attendu pour officialiser la triste nouvelle.

 

Clémentine Mathieu

Tous s’étaient pressés à Balmoral pour les derniers instants d’Elizabeth II. Charles, Camilla et Anne étaient les premiers arrivés, bientôt rejoints par William, Andrew, Timothy Laurence, Edward et Sophie de Wessex. Kate avait choisi de rester auprès de ses enfants, durant ces heures tourmentées du royaume. Une seule personne manquait vraiment à l’appel. Harry était le grand absent au chevet de la reine mourante.

Longtemps ce jeudi après-midi, derrière les grilles de la résidence d’été de Sa Majesté, la «firme» a semblé attendre l’arrivée du prince rebelle, que la famille soit enfin réunie, que les déchirements soient un temps oubliés, pour annoncer ensemble la triste nouvelle aux sujets. Las, Harry est arrivé à Balmoral près d’une heure et demie après l’annonce du décès de sa grand-mère la reine.

Lire aussi> « Nous vous aimions, madame », « Nos cœurs sont brisés » : La presse britannique pleure Elizabeth II

Meghan annule sa venue

Selon le Daily Mail, les données publiques de vol montrent que le jet privé du prince Harry était toujours dans les airs au moment de l’annonce, à 18h30. Il a atterri seulement 15 minutes plus tard à l’aéroport d’Aberdeen, sur la côte est de l’Ecosse, avant de prendre une voiture direction Balmoral, à une heure de route.

Le prince Harry était seul à son arrivée. Selon Richard Eden, reporter au «Daily Mail», le porte-parole officiel du couple Sussex avait dans un premier temps confié à une poignée de journalistes que Meghan devait «embarquer pour l’Ecosse» avec son époux. Respect de la préséance ou prudence médiatique, la duchesse est finalement restée à Londres.

Que s’est-il passé ?

Précipitation de peur que l’information ne fuite sur les réseaux sociaux, ou énième signe que le duc de Sussex qui n’a pas été attendu n’est plus considéré comme un membre éminent et indispensable de la Couronne ?

Quoi qu’il en soit, cet épisode malheureux sonne comme un nouveau rendez-vous raté pour Harry et sa famille. Plus triste, le prince pourrait avoir manqué l’occasion de faire ses adieux en paix avec sa grand-mère adorée. Ils s’étaient vu pour la dernière fois lors des célébrations du jubilé de Sa Majesté, en juin dernier. Harry lui avait enfin présenté sa petite Lilibet, un an après sa naissance. Toujours selon la presse britannique, il aurait depuis été invité par deux fois à Balmoral cet été. Sans succès.

CIM Internet