Paris Match Belgique

Archie, Lilibet, Kate… Les nouveaux titres de la famille royale après le décès d’Elizabeth II

La famille royale au jubilé de la reine.

La famille royale au jubilé de la reine. | © Daniel LEAL / AFP

People et royauté

C’est l’heure des grands changements dans les rangs des Windsor.

 

La révérence d’une très grande dame. La reine Elizabeth II a rendu son dernier souffle à l’âge de 96 ans ce 8 septembre et c’est sans doute la monarchie britannique telle qu’on la connaît qui part avec elle.

Bouleversement et continuité

La reine est morte vive le roi ! La royale ritournelle a donc pris ses droits dès l’annonce du décès dans l’après-midi et depuis Balmoral, en Écosse. Exit le prince Charles, place à Charles III, plus vieux roi à prendre ses fonctions. Le premier chamboulement dans les titres officiels des Windsor. Camilla Parker Bowles devient reine consort comme cela fut annoncé par Sa Majesté dès le mois de février 2022 lors d’une allocution en marge de son jubilé de platine.

Le prince William, lui, devient automatiquement 2e dans l’ordre de succession au trône. Il hérite des titres de duc de Cornouailles, comte de Chester et duc de Rothesay en plus de celui de duc de Cambridge. Kate Middleton prend les équivalents féminins de ces mêmes titres de noblesse. Le couple a même pris le soin de modifier son compte Instagram officiel où on lit désormais « Duc et Duchesse de Cornouailles et Cambridge ». Comme le veut la tradition, Charles devrait offrir à son fils aîné le statut du prince de Galles qu’il portait lui-même depuis l’âge de 9 ans.

Kirsty Wigglesworth / POOL / AFP

Autre question qui brûle les lèvres de certains médias britanniques : que va-t-il advenir d’Archie et Lilibet ? Les enfants de Meghan Markle et du prince Harry sont nés « Mountbatten-Windsor », mais n’ont pas le titre de prince et princesse. Habituellement, les enfants et petits-enfants d’un nouveau souverain le deviennent automatiquement. Mais il se murmure que le prince Charles pourrait modifier le protocole établi et restreindre le cercle royal lors de sa prise de fonction. Pour mieux remettre les Sussex à leur place ? « Ce n’est pas à eux de lui enlever ce droit », prévenait déjà Meghan Markle au sujet de son fils chez Oprah Winfrey. Le dossier s’annonce forcément brûlant.

CIM Internet