Paris Match Belgique

Cette « seule et unique » fois où Elizabeth II a brisé le protocole royal

Elizabeth II

Elizabeth II en 2014. | © Edmond Terakopian / eyevine

People et royauté

On sait pourtant à quel point la reine est attachée au protocole royal.

 

Elizabeth II est décédée ce 8 septembre à l’âge de 96 ans, et durant son très long règne, elle n’a enfreint le protocole publiquement qu’une seule fois. Le moment est d’ailleurs devenu célèbre. Avec le retour des documentaires et émissions consacrés à la famille royale, la scène en question a plusieurs fois refait surface parmi les nombreux archives royales.

La reine baisse la tête pour la première fois

Mais de quel célèbre moment s’agit-il ? Le protocole stipule que la reine Elizabeth II ne doit jamais saluer personne elle-même, c’est elle que l’on salue. La monarque a cependant enfreint ce protocole le jour des funérailles de la princesses Diana, le 31 août 1997. Ce jour-là, alors que le cortège funèbre passe devant elle, elle surprend la nation entière en baissant la tête pour saluer le cercueil. D’autres membres de la famille royale l’ont immédiatement suivie en faisant de même.

Un geste pour sauver la mise ?

Cet hommage s’inscrivait en réalité dans un contexte de véhémentes critiques de la part de l’opinion publique. Le jour où on annonce la mort de la princesse Diana à Paris, la reine se trouve à Balmoral avec toute la famille, dont ses petits-fils William et Harry. L’absence de réaction immédiate choque fortement l’Angleterre. Pendant les jours qui suivront son décès, aucun drapeau royal au-dessus de Buckingham ne sera mis en berne, les vacances écossaises de la reine et de sa famille ne seront pas écourtées pour rendre hommage à la défunte et aucune déclaration sur l’accident tragique ne sera publiée.

« Parlez-nous madame. Votre peuple souffre », écrit The Mirror. « Où est notre reine ? Où est le drapeau ? », renchérit le London Sun. « Les Windsor ont-ils un coeur ? », s’interroge le Daily Mail. Finalement, après six jours et grâce à l’entêtement de Tony Blair notamment, la souveraine prend enfin la parole le 5 septembre 1997 pour rendre hommage à son ex-belle-fille. Autrement dit, la reine sauve la mise pour préserver la monarchie. Pour la première fois, et sous les conseils de son équipe de com’, elle parle en tant que reine mais aussi en tant que grand-mère. Une grande première. Selon les experts en royauté, après son discours, Elizabeth II demandera à l’équipe de tournage si elle avait l’air « suffisamment contrite ».

CIM Internet