Paris Match Belgique

À 75 ans, Susan Sarandon fait son coming-out bi

susan sarandon

Susan Sarandon en 2019. | © Geoff Robins / AFP

People et royauté

L’orientation sexuelle de Susan Sarandon a toujours été (volontairement?) floue.

 

D’ailleurs, l’actrice n’a jamais caché son militantisme pour la cause LGBTQ et s’est souvent attiré la sympathie de la communauté par ses nombreux rôles ambigus. L’un de ses tout premiers films, Rocky Horror Picture Show (1975) est considéré comme un jalon du cinéma queer. Dans The Hunger (1983), elle tourne une scène de sexe emblématique avec Catherine Deneuve. Vingt-cinq ans après son film le plus emblématique Thelma & Louise (1991), elle répond à la question « Que serait devenu son personnage si elle n’avait pas sauté de la falaise ? » par « Peut-être que Louise est devenue lesbienne. Ce serait fabuleux ».

« Je suis fluide »

Récemment, Susan Sarandon était l’invitée de l’émission The Tonight Show With Jimmy Fallon pour son nouveau film Monarch. À cette occasion, la comédienne oscarisée a dévoilé avec désinvolture qu’elle était bisexuelle alors qu’on l’interrogeait sur son nouveau chat, acquis peu après le décès de son chien. Alors qu’elle raconte à Fallon que ses fils lui ont conseillé de prendre un chat alors qu’elle ne pouvait se résoudre à avoir un autre chien, elle déclare avec un clin d’oeil au public : « Je suis bi, donc.. ».

« Vous voulez dire que vous aimez les chiens et les chats », a renchéri alors le présentateur. Ce à quoi Sarandon a répondu : « Je suis fluide. Je suis très fluide quand il s’agit d’animaux ». Un commentaire qui n’a pas manqué de relancer les spéculations des médias et des réseaux sociaux autour de l’orientation sexuelle de l’actrice. En 2017, celle-ci déclarait au média d’information LGBTQ Pride Source que son orientation sexuelle était « ouverte ». À part quelques relations durables avec des hommes, elle s’est également décrite comme une « monogame en série ».

L’année dernière, elle déclarait, à l’occasion de l’enregistrement d’un podcast, ne pas se soucier du sexe de ses prétendants potentiels, mais qu’ils devaient être vaccinés contre le Covid. « Je me fiche de savoir si c’est un homme ou une femme. Je veux dire, je suis ouverte à tous les âges, à toutes les couleurs », a-t-elle déclaré à l’animatrice de Divorced Not Dead de Caroline Stanbury. « Pour moi, ces choses ne sont que des détails. »

Mots-clés:
susan sarandon bisexuel
CIM Internet