Paris Match Belgique

Funérailles d’Elizabeth II : Quelles seront les personnalités présentes ?

elizabeth II funérailles

L'actrice Sandra Oh sera parmi les personnalités invitées aux funérailles. | © Belga Images

People et royauté

A J-1, des incertitudes règnent encore sur les noms des 2000 personnes qui assisteront au service funéraire de la reine Elizabeth II, puis à celui de Windsor, en plus petit comité.

D’après un article Paris Match France de Yannick Vely

uatre-vingt seize ans de vie, soixante-dix de règne et bien sûr des milliers de personnes à inviter lors des funérailles : la reine Elizabeth II n’est pas seulement une personnalité monarchique de premier plan, elle a marqué de son empreinte plus d’un demi-siècle de géopolitique, si bien que le monde entier assistera à ses funérailles. Il n’existe pas encore une liste définitive des invités mais voici les noms qui circulent dans la presse anglaise ce dimanche.

Les chefs d’Etat

De nombreux présidents ou chefs de gouvernement sont attendus lundi. En premier lieu, le président des Etats-Unis en exercice Joe Biden, déjà arrivé à Londres en compagnie de son épouse, Jill. Le président français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte sont également attendus, tout comme un certain nombre de responsables politiques de premier plan, citons le président du Brésil Jair Bolsonaro, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le président du Conseil européen Charles Michel, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le président indien Droupani Murmu, le président allemand Frank-Walter Steinmer ou encore le vice-président chinois Wang Qishan – mais pas le président chinois Xi Jinping. La liste ici n’est pas exhaustive… Parmi les absents de marque, Vladimir Poutine et le pape François mais pas pour les mêmes raisons. Le président russe avait pourtant adressé ses condoléances au peuple anglais à la mort d’Elizabeth II. Le pape François dont la santé inquiète sera lui remplacé par le «ministre» des Affaires étrangères du Vatican, Mgr Paul Gallagher.

Les royaux

Peut-être la liste la plus longue… Commençons par l’«historique». L’empereur du Japon Naruhito et l’impératrice Masako assisteront aux funérailles. Il s’agit du premier déplacement à l’étranger du couple et surtout d’une «rareté» pour le trône du chrysanthème – le précédent déplacement impérial pour des funérailles à l’étranger remonte à 1993 quand l’empereur Akihito avait assisté aux obsèques du roi belge Baudouin en 1993. Sont également attendus le roi Felipe VI d’Espagne et sa reine Letizia, l’ancien roi Juan Carlos et son épouse la reine Sofia, Philippe et Mathilde de Belgique, Harald et Sonja de Norvège, Carl XVI Gustaf et Silvia de Suède, William-Alexander et Maxima des Pays-Bas qui seront accompagnés par la reine Beatrix, qui a abdiqué en 2013.

La reine du Danemark Margrethe II sera également présente. Veuve, elle sera «chaperonnée» par son fils Frederick. Albert II de Monaco et son épouse Charlène sont également attendus. Le roi de Jordanie Abdallah sera aussi présent, sans doute avec son épouse Rania, tout comme le roi du Bhoutan Jigme et son épouse Jetsu, le Sultan Hassanal Bolkiah du Brunei, la princesse Sophie of Liechtenstein le sultan Haitham bin Tariq d’Oman, l’émir du Qatar Tamim bin Hamad Al Thani, le prince Alexander de Serbie, le roi du Tonga Tupou VI et des représentants des familles grecques et roumaines. Le Grand Duc Henri de Luxembourg et Maria-Teresa ont aussi été invités.

Les personnalités

De nombreuses personnalités sont attendues mais peu de noms ont filtré. David Beckham, à Londres, et Tilda Swinton, à Edimbourg, ont déjà rendu un dernier hommage à la reine Elizabeth II. Selon le Mirror, l’épouse du président ukrainien Volodomyr Zelensky, Olena, sera présente. L’actrice canadienne de la série Grey’s Anatomy Sandra Oh figurent dans la délégation canadienne tout comme le réalisateur anglais Sir David Attenborough, proche du roi Charles III. Les anciens Premiers ministres britanniques sont aussi attendus, alors que la presse anglaise évoque des invitations envoyées à Donald Trump et à Barack Obama, sans que l’on ne connaisse la réponse.

Mots-clés:
Elizabeth II
CIM Internet