Paris Match Belgique

Le prince Andrew atomisé par un témoignage choc : « Il ne pouvait pas garder son pantalon fermé »

prince andrew elizabeth II royauté

Le prince Andrew lors des funérailles d'Elizabeth II, le 19 septembre dernier. | © EyeVine.

People et royauté

L’addiction au sexe du fils d’Elizabeth II est le sujet principal d’un documentaire sulfureux.

Toujours plus esseulé. Après la révélation de ses liens avec Jeffrey Epstein et les accusations de viol, le prince Andrew embarasse encore et encore la famille royale. Le fils d’Elizabeth II – qui a payé le silence de Virginia Giuffre à coups de millions – fait l’objet d’un documentaire choc, diffusé mercredi soir sur la plateforme Peacock.

« Son grand truc, c’est le sexe »

Dans Prince Andrew : Banished, de nombreux témoignages détaillent son addiction au sexe et, aussi, un comportement tyrannique. Paul Page, ancien officier de la protection royale, se souvient avoir été ahuri par « le nombre de femmes qui visitaient ses appartements privés » à l’époque : « Nous avions l’habitude de plaisanter en disant qu’il devrait avoir une porte tournante dans sa chambre. La quantité de femmes qui entraient et sortaient de là, c’était littéralement tous les deux jours que quelqu’un venait le voir… Une femme différente dans sa chambre chaque soir », explique ce témoin, qui raconte aussi les colères du prince Andrew quand des femmes se voyaient refuser l’accès au palais.

Lire aussi > Affaire Epstein : Le prince Andrew évite le procès et une humiliation publique grâce à une jolie somme

« C’est juste une personne horrible. C’est un tyran », ajoute-t-il encore à propos du frère de Charles III. Le journaliste Helen Kirwan-Taylor en rajoute une couche plus loin dans le docu : « Le sujet des dîners était qu’il ne pouvait pas garder son pantalon fermé ». Même son de cloche chez Phil Dampier, scribe royal, qui pointe du doigt son addiction au sexe : « Il n’a jamais fumé, ni pris de drogue, ni bu d’alcool, mais son grand truc, c’est le sexe»

CIM Internet