Paris Match Belgique

Comment Angela Lansbury a sauvé sa fille des griffes du tueur en série Charles Manson

angela lansbury

Angela Lansbury en 2016. | © Getty Images via AFP

People et royauté

Angela Lansbury s’est éteinte mardi à 96 ans. L’actrice américano-britannique connue pour ses nombreux rôles au cinéma et à la télévision avait un jour raconté avoir sauvé sa fille des griffes de Charles Manson, tueur en série et gourou.

D’après un article Paris Match France de Clémentine Rebillat

Elle était une actrice adorée de tous. Jessica Fletcher dans «Arabasque», Madame Samovar dans «La Belle et la Bête», Eglantine Price dans L’apprentie sorcière, Angela Lansbury a marqué des générations. Mais la comédienne américano-britannique aux cheveux courts morte mardi à 96 ans cachait une part plus sombre. En 2014, elle avait accordée une interview au Daily Mail intitulée Comment la drogue et le divorce ont façonné ma vie.

Dans cet entretien, l’actrice multi-récompensée avait raconté avec sincérité ses difficultés face aux addictions de ses enfants, dès leur adolescence. Dans les années 60, sa fille Diedre et son fils Anthony ont découvert les paradis artificiels, «le cannabis, puis l’héroïne». Peu à peu, ils ont intégré des cercles peu recommandables. C’est dans l’un d’eux, situé sur les hauteurs de Malibu, que sa fille s’est un jour retrouvée. Le plus inquiétant et le plus dangereux de tous. «Cela me fait mal de le dire, mais à un certain point, Deidre a fait partie d’un groupe mené par Charles Manson».

Gourou psychopathe, Charles Manson n’a jamais fait couler une goutte de sang lui-même, il se servait des adeptes de sa secte hippie, «La Famille» comme bras armé pour commettre des meurtres. Parmi leurs victimes se trouvait Sharon Tate, épouse de Roman Polanski alors enceinte de huit mois, et quatre de ses amis.

Au Daily Mail, Angela Lansbury a raconté que sa fille encore très jeune avait été, comme beaucoup d’autres fidèles, «fascinée» par l’homme plus tard condamné à mort avant que sa peine ne soit commuée en prison à vie. «Il avait une personnalité extraordinaire, il était charismatique sur beaucoup de point, personne ne le nie», a confié la comédienne lors de cette interview.

«Peter et moi n’avions aucune expérience de la drogue»

Pour sauver sa fille, Angela Lansbury a décidé de déménager avec sa famille en Irlande. «J’ai dit à mon mari Peter Shaw : nous devons partir», s’est-elle souvenue. «J’ai été attirée par l’Irlande parce que c’était le lieu de naissance de ma mère et c’était aussi un endroit où mes enfants ne seraient plus exposés à de mauvaises influences».

Pendant un an, l’actrice a refusé tous les rôles pour se concentrer sur sa vie personnelle. La bonne décision : «Anthony a aussitôt oublié ses mauvaises habitudes. Pour Deidre, cela a pris plus longtemps, mais elle a fini par se marier et son époux et elle vivent à Los Angeles où ils tiennent un restaurant italien».

Si la mère a réussi à sauver ses enfants, elle avait confié dans cette interview être encore «remplie d’effroi» face à ce qui aurait pu se passer. «Peter et moi n’avions aucune expérience de la drogue. Nous ne savions pas ce que représentait le fait de trouver une pipe dans un tiroir. Nous ne savions pas comment les aider. Il n’y avait pas non plus d’experts à l’époque pour offrir des conseils aux parents d’enfants de bonnes familles qui consommaient des drogues. Je n’ai aucun doute que j’aurais perdu l’un ou les deux, s’ils n’avaient pas été retirés à temps de ce milieu pour vivre une vie simple en Irlande». Charles Manson a été reconnu coupable en 1971 de meurtre et de complot en vue de commettre un meurtre, pour sept crimes commis par ses partisans en 1969. Il est mort en prison en 2017.

CIM Internet