Paris Match Belgique

Isabelle Adjani : « Je vis très bien la révolution hommes-femmes »

isabelle adjani

Isabelle Adjani en septembre 2022. | © Nasser Berzane/ABACAPRESS.COM

People et royauté

Dans Mascarade de Nicolas Bedos ou dans le rôle de Diane de Poitiers sur France 2, Isabelle Adjani incarne des héroïnes belles mais surtout puissantes. Sur le temps qui passe et les combats qui restent, elle se confie.

Paris Match. On ne vous avait pas encore vue dans la peau d’un personnage aussi pathétique que celui que vous incarnez dans “Mascarade”. Est-ce parce qu’on ne vous en avait jamais proposé, ou parce que vous en avez refusé ?

Isabelle Adjani. Vous savez, il y a toujours des moments pathétiques chez un personnage qui souffre… C’est vrai, elle est à elle seule une symphonie pathétique, mais pas seulement. C’est là toute la gageure du rôle : elle est antipathique malgré elle, détruite de l’intérieur par la trahison, victime de sa peur, celle de fréquenter des hommes immatures effrayés par le temps qui passe chez le sexe opposé. Je me suis à la fois amusée, distanciée et concentrée pour jouer… une bitch, disons-le.

Dans le contexte, c’est osé !

Mascarade reflète le contexte, justement. Il traverse la mutation des rapports hommes-femmes. Nicolas [Bedos] se questionne à sa façon sur ce changement de paradigme qui s’opère depuis peu et traduit le malaise masculin, avec une vision d’un talent diabolique – même si, dans les conversations que j’ai pu et peux avoir avec lui hors plateau, il semble éprouver, en tant qu’homme, une sorte d’inquiétude à reconnaître la force thérapeutique de ce mouvement transformateur qu’est #MeToo. Y voit-il un renversement des rôles qui donnerait lieu à un règlement de comptes ? Ce que les femmes ont besoin d’exprimer, parce qu’elles sont entendues, annonce pour moi une renaissance de la place de la femme, à travers la justice qu’on leur rend enfin dans notre société. Il ne s’agit pas de croire tout le monde, mais d’entendre ce qui est à croire chez tout le monde.

La suite de l’interview est à découvrir dans notre magazine Paris Match…

CIM Internet